Clafoutis aux cerises et thym du jardin de mémé


Clafoutis_devorezmoi_01
Clafoutis_devorezmoi_02
Clafoutis_devorezmoi_06
Les clafoutis, on en a tous fait, surtout quand, comme notre mémé, on a un beau cerisier dans le jardin qui donne des fruits à ne plus savoir qu’en faire. Mais il faut bien le dire, le résultat est souvent un peu mastoc, voir caoutchouteux. Et bien là, nous sommes allées piquer la recette du chef cuisinier Guy Savoy, qui (coïncidence) est né à Nevers, juste à côté de chez notre mémé, qui, elle, habite à Moulins. Et on s’est dit qu’il devait, lui aussi, avoir un cerisier dans son jardin, parce que le résultat est top, léger, la pâte moelleuse et sucré juste comme il faut… Bref, on a adoré et dimanche dernier, au brunch d’Alix, on était pas les seules à trouver ça délicieux. A vous de jouer, pâtissez, dévorez !

Ingrédients pour 6 à 8 personnes
Préparation : 10 mn – Cuisson : 50 mn
500g de belles cerises sucrées
3 gros œufs
100g de poudre d’amande
50g de maïzena
300g de crème épaisse légère (crème épaisse normale dans la recette initiale)
80g de sucre
100g de lait
1 c. à c. d’extrait de vanille naturelle
3 branches de thym (c’est notre touche perso, pas dans la recette initiale)
1 à 2 c. à s. de sucre de canne pour le moule + 1 en fin de cuisson
15 g de beurre pour le moule

Préparation
Préchauffez le four à 180°
Lavez et équeutez les cerises. N’enlevez pas les noyaux. Séchez-les avec un torchon propre ou du sopalin.
Dans un saladier, fouettez les œufs et le sucre avec un fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez ensuite la poudre d’amande, la maïzena, la crème, le lait et la vanille. Effeuillez le thym et ajoutez-le à la préparation. Mélangez le tout pour obtenir une pâte homogène.
Beurrez très très généreusement le moule et parsemez de sucre de canne le fond et les bords. Disposez les cerises dans le moule.Versez la pâte par-dessus.
Enfournez pour 40 à 50 minutes, selon les fours. 10 mn avant de sortir le clafoutis saupoudrez de sucre roux pour faire une petite croûte caramélisée. Attention à ce que le clafoutis ne crame pas : il doit être bien doré, pas plus. Laissez tiédir et dévorez…

PS : Mais pourquoi garder les noyaux ? Le clafoutis c’est avec les noyaux, c’est comme ça ! Oui, mais pas que : Si vous enlevez les noyaux, au-delà de la perte de temps, les cerises vont perdent leur jus et détremper la pâte. Moyen comme résultat. Alors prévenez les enfants et recrachez élégamment !

Photos : Sandrine Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marcel Leroy dit :

    Je garde a recette pour l’an prochain, cette année les merles viennent juste de finir de se régaler!
    Mais, sûr, il faut garder les noyaux!

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Et recracher avec classe, hihi

      J'aime

  2. Mon Totem dit :

    Une recette très originale et qui semble délicieuse comme toujours! Je t’envoie un petit message car je t’ai nominé au Blogger Recognition Award, plus d’infos par ici dans mon article: https://mon-totem.fr/2018/06/11/blogger-recognition-award. A très vite! Stéphanie.

    J'aime

  3. kutukamus dit :

    Especially love that photo on the left! 🍸

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s