Confiture de tomates

le


Ah, évidemment, on aurait pu avoir l’idée de cette confiture de tomates sans aller à Athènes. Désolé, il est encore question de Grèce – mais non, c’est là-bas qu’on nous l’a servie, chez Thêta, un agréable restaurant, un peu à l’écart de la foule, avec vue imprenable sur l’Acropole, et dont la grande terrasse ensoleillée s’étire le long des voies du métro. Tranquille… Ce n’est pas comme à Paris, le métro en contrebas, ne passe que toutes les dix minutes. Les wagons, bariolés de tags, contrastent avec la cité antique. Choc des civilisations. On a passé un temps infini à guetter les trains pour faire une vidéo (visible sur insta). Bref… On avait commandé une assiette de petits fromages du coin. Trois délicieuses petites crottes panées, sont arrivées, posées chacune sur une confiture différente, tomate, figue et fraise. Plus que les fromages, c’est cette confiture de tomates qui a retenu notre attention. On a goûté, analysé, regoûté, pas trop quand même, vu qu’il n’y en avait pas des masses dans l’assiette, pour que le parfum de cette merveille laisse une trace aromatique dans notre mémoire et qu’on puisse la refaire. Et voilà… Oui, oui, il y a du sucre, c’est une confiture, pas un chutney, mais si elle est délicieuse en sucré, avec un yaourt, en tartine… Elle l’est encore plus en salé, avec du fromage, évidemment ou du jambon (miam miam). On « sur-adore » ! Alors, qu’attendez-vous pour goûter ? Cuisinez, plongez un doigt dans le pot, partager, dévorez !

Préparation : 10 mn – cuisson :
25 -30 mn
Ingrédients pour 2 bocaux de 250g
500 g de tomates bien mûres – nous, nous avons utilisé quelques petites tomates cerises trop mignonnes que nous avons laissées entières, des tomates grappe un peu plus grosses coupées en 4 quartiers et deux tomates allongées (type Roma) coupées en dés
50 g de poivron rouge doux coupé en petits dés
270 g sucre à confiture (la moitié de la quantité totale de fruits)
1 c. à c. d’origan séché
1 petite branche de thym frais
1 sommité romarin frais
Quelques branches de sarriette et 2 – 3 feuilles d’estragon (facultatif, c’est qu’on en a sur notre balcon !). N’hésitez pas à rajouter les herbes que vous avez, mais pas en trop grosse quantité, ce n’est pas une salade !
2 ou 3 grains de poivre noir
1 pincée de sel

Préparation
Lavez et ébouillantez les bocaux.
Lavez les tomates et émondez les plus grosses. Coupez les plus grosses en dés, les moyennes en quatre quartiers et laissez les petites entières. Percez ces dernières, à l’aide d’un cure-dent, pour que le sucre pénètre. Si vous n’avez que des grosses tomates, coupez tout en dés. Placez-les dans un saladier avec le poivron coupé en dés (lui aussi), et ajoutez le sucre et les branches d’herbes aromatiques fraîches. Laissez reposer une demi-heure, voire plus, afin que les tomates rendent leur eau et que le sucre se dissolve et s’imprègne des parfums des fruits et des herbes. Puis, versez le tout dans une casserole à fond épais, un faitout, ou une marmite à confiture. Ajoutez l’origan séché, le sel et le poivre. Mélangez et faites compotez le tout à feu doux/moyen (7 sur notre plaque à induction) pendant 25-30 minutes. Il faut que de grosses bulles se forment et mettent un peu de temps à éclater, et que le liquide réduise de moitié environ. Mettez une petite assiette au congélateur et faites le test de l’assiette, pour être sûr que la confiture est prête. Lorsque l’assiette est bien froide, déposez-y un peu de confiture. Si la confiture gélifie rapidement (qu’elle ne coule plus), c’est qu’elle est prête, sinon prolongez un peu la cuisson.
À l’aide d’une louche, versez la confiture encore bouillante dans les bocaux stérilisés. Fermez-les et posez tête en bas pour cela chasse l’air et permet une bonne conservation. Laissez la confiture complètement refroidir avant de retourner les pots. Servez-la avec des tartines de fromage de chèvre ou de brebis, à pâte dure ou frais, du jambon, des boulettes de viandes ou avec une salade… C’est une tuerie, dévorez !

Réalisation et photos : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Très surprenant ! Je serai curieuse de goûter.
    Bonne journée, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      C’est trop bon… avec tout en fait ! À tester…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s