Bounty maison

Bounty_devorezmoi_06
Bounty_devorezmoi_03

Les Bounty maison, c’est tellement bon, mais l’opération a vite tourné au naufrage. Le tempérage a raté, nos petits Bounty en étaient totalement révoltés : « Comment, nous ne serons pas brillants ? » Ils ont bien failli faire une mutinerie ! On les a menacé  de les avaler tout nu, sans chocolat, pour les calmer. Leur fierté et la nôtre en ont pris un coup, mais à l’allure ou on les boulotte, brillants ou pas brillants, on s’en fiche, non ?

Ingrédients pour une vingtaine de Bounty
1 boîte de lait concentré sucré soit environ 400 g
200 g de noix de coco
300 g de chocolat noir
Un thermomètre si vous voulez tempérer votre chocolat pour le rendre brillant

Préparation
Dans un saladier, mélangez le lait concentré et la noix de coco.
Recouvrez un grand moule carré de papier de cuisson et étalez le mélange sur 2 cm d’épaisseur et lissez à l’aide d’une spatule. Recouvrez d’un film alimentaire et placez au frigo une nuit. Le lendemain, démoulez sur un plateau recouvert de papier de cuisson, puis coupez des petits rectangles.
Faites venir les enfants aux mains propres et façonnez avec eux des petits rectangles aux angles arrondis. Ça colle énormément, donc lavez vos mimines plusieurs fois pendant l’opération !
Placez vos Bounty 30 min au congélateur pour que la pâte durcisse.
Pendant ce temps, essayez-vous au tempérage, ou pas. Sinon, faites fondre simplement votre chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et laissez tiédir.
Sortez les Bounty du congélateur et plongez-les un par un dans le chocolat. Retournez la barre pour bien la recouvrir, puis repêchez-la à l’aide d’une fourchette et tapotez-la, sur le bord du bol, pour enlever l’excédent de chocolat. Posez le Bounty sur une grille et marquez-le du fer rouge avec les dents de la fourchette. Recommencez l’opération jusqu’à extinction des barres. Placez-les au frais jusqu’à ce que le chocolat soit durci. Dévorez !

Le tempérage du chocolat noir
Faites  fondre au bain-marie le chocolat coupé en petits morceaux,  en remuant souvent et en ne dépassant pas une température de 50/55°, thermomètre à l’appui. Transvasez-le dans un cul-de-poule, le cul dans de l’eau froide et des glaçons, et faites redescendre la température en remuant sans cesse, jusqu’à 35°. Retirez du bain de siège et continuez à mélanger jusqu’à ce que la température atteigne 28° / 29° puis remettez dans un bain bain-marie chaud pour arriver à une température de 31°/32°.

Photos : Sandrine Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

Bounty_devorezmoi_07

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Claire dit :

    ❤️❤️❤️❤️ MIAM ! ❤️❤️❤️❤️

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Ouiiiiiiii, on a tout mangé

      J'aime

  2. Magnifiques photos comme toujours! Ils ont l’air délicieux(et beaux 😉 et puis, c’est toujours parfait ce que vous faîtes les filles, ça rassure le commun des mortelles (moi) qd ça l’est pas complètement! Surtout sur le tempérage du chocolat qui est un de mes points faibles!! Merci de vos articles qui sont toujours un délice des yeux et donnent envie à chaque fois!

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      OH, merciiiii pour ces compliments. On te rassure, on est le commun des mortels (hihi): On rate toujours un truc, notre cuisine fait 1m2 (oui, oui, pas plus), notre four est nul. Et nous aussi, on est complètement nul en tempérage. Enfin bref ! 😉 Merciiiiiiiiiiii

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s