Rouleaux de printemps crevettes avocat mangue

Rouleau de printemps crevette mangue - devorezmoi 05

Photos : S. et M. Zakri

Rouleau de printemps crevette mangue - devorezmoi 08Rouleau de printemps crevette mangue - devorezmoi 10

Pour fêter le printemps rien de tel qu’un rouleau de beau temps, plein de fraîcheur et de couleurs, de soleil et de saveur… Un rouleau de printemps évidemment ! Et même si on vous l’a déjà fait à la viande et au shizo (recette ici), on en redemande et on assume parce que c’est tellement bon et sain qu’on peut le dévorer sans fin !
Ça va pour les rimes ? Alors maintenant à vos couteaux car pour une fois point besoin de fourneaux (enfin presque).

Ingrédients pour environ 12 petits rouleaux
Un paquet de galettes de riz rond (petites ou grandes selon vos envies)
100 g de vermicelles de riz
24 crevettes cuites et décortiquées
2 carottes
100g de pousses de soja
1 gros avocat
½ mangue
100 g de pousses d’épinard
Quelques feuilles de menthe
Quelques feuilles de coriandre
Un peu de jus de citron vert

Sauce nem pour rouleaux : recette et ingrédient ici

Préparation
Dans une casserole d’eau bouillante, faites cuire les vermicelles de riz pendant la durée indiquée sur le paquet, puis rincez-les à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Égouttez-les et réservez. 
Épluchez et coupez finement votre mangue et l’avocat dans le sens de la longueur. Arrosez-les d’un peu de jus de citron vert pour pas qu’ils noircissent. Coupez les crevettes en 2 dans le sens de la longueur et profitez-en pour enlever les boyaux.
Lavez les pousses d’épinard, ainsi que la menthe et la coriandre et effeuillez-les. Lavez et épluchez les carottes puis taillez-les en fine julienne.
Lavez les pousses de soja. Plongez-les une minute dans l’eau bouillante et égouttez-les.
Et voilà, il est temps de passer à la confection des rouleaux.
Trempez une galette de riz quelques secondes, jusqu’à ce qu’elle ramollisse légèrement. Déposez-la à plat sur un torchon propre. Attention c’est ultra-fragile et se déchire facilement une fois ramollie.
Déposez en boudin rangé et ordonné, au centre de la galette, dans sa partie basse (vers vous) un peu de chaque élément que vous aurez préparé. N’oubliez pas les herbes qui apporteront la fraîcheur. 

Là encore, attention ne pas trop remplir car vous risquez de ne pas pouvoir fermer le rouleau ou encore de déchirer la feuille de riz. Commencez à rouler, puis rabattez-les bords sur le rouleau déjà formé. Roulez jusqu’au bout en serrant bien ! Mouillez avec un peu d’eau le bord de la galette si nécessaire pour bien le fermer. 
Réservez sur un plateau en prenant soin de les séparer pour ne pas qu’ils se collent entre eux. 
Recommencez jusqu’à extinction des ingrédients.
Dégustez accompagné d’une sauce nem. C’est bon, c’est diététique et printanier…
Dévorez !
Rouleau.jpg
Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Riz au lait à la vanille avec une petite touche de chocolat blanc

Riz au lait - devorezmoi 04

Photos : S. et M. Zakri

Riz au lait - devorezmoi 01

Riz au lait - devorezmoi 05

Cette recette c’est un retour en enfance, mais aussi une occasion pour présenter le travail d’Aurélie Aimé :
Un jour une jeune femme débarque à la boutique et, comme beaucoup de petites créatrices, commence à nous poser des questions : Comment vendre sont travail, quel statut adopter, comment nos créations peuvent être vendues dans une boutique, à quel prix… etc. Comme à chaque fois nous prenons le temps de lui répondre, nous lui demandons de nous montrer son travail. Elle, elle dit : « attendez, j’habite à côté, je vais le chercher ». Elle revient 10 mn après avec un plateau rempli de petites choses en céramique. En fait des petites merveilles qui nous tapent dans l’œil comme autant de petits coups de cœur. Bim, bam, boum… On veut tout ou presque, les magnifiques petites cuillères, la mini-tasse et son homme à poil… On adore ! On veut acheter, pas pour la boutique car sa production est trop petite, mais pour nous. Il faut qu’elle définisse les prix, alors elle repart avec ses trésors. On a finalement acheté les petites cuillères, l’homme à poil s’est cassé lors de son épopée de retour. Dommage !

Vous pouvez voir le travail d’Aurélie Aimé sur ETSY
https://www.etsy.com/fr/people/onlyhippieinthesun?ref=pr_profile

Préparation : 5 mn – Cuisson 20 mn
Pour 4 petites verrines
280 g de lait
160 g de crème
20 g de sucre
1 pincée de sel
1 gousse de vanille
50 g de riz rond (pour risotto)
20 g de chocolat blanc
Facultatif : De la confiture d’orange ou de citron doux bergamote (recette ici) Ou de kumquats (recette ici)

PS : En Syrie le riz au lait est servi avec un top de gelée à l’orange qui donne un peu de peps à ce dessert !

Préparation
Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-la avec une lame de couteau pour récupérer les grains. Dans une casserole, faites bouillir le lait, la crème, le sucre, le sel, la gousse de vanille et les grains.
Dès que le lait bout, rajoutez le riz. Baissez le feu sur doux et laissez cuire pendant environ 20 mn. Remuez de temps en temps pour éviter que le riz ne colle et que le lait ne déborde.
Goûtez en fin de cuisson pour tester le riz. Lorsque les grains sont cuits, arrêtez la cuisson même si la préparation semble encore trop liquide. En effet, même après cuisson, le riz va continuer à absorber le lait en refroidissant.
Ajoutez le chocolat blanc. Remuez pour qu’il fonde. C’est prêt !
Répartissez dans 4 petites verrines, ajoutez de la confiture d’orange.
Dégustez tiède !
Si en refroidissant le riz est trop compact rajoutez un peu de lait pour lui redonner son onctuosité.

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Riz au lait - devorezmoi 03

Poulet Yassa

Poulet Yassa - devorezmoi 04

Photos : S. et M. Zakri

Poulet Yassa - devorezmoi 01Poulet Yassa - devorezmoi 06

Débarquez à Dakar et laissez-vous envahir par les couleurs et les odeurs qui se télescopent. Vous êtes au Sénégal, vous êtes en Afrique ! Déambulez dans les rues, acclimatez-vous à la chaleur, aux bruits. Prenez votre temps. Tout autour les sourires sont bienveillants, accueillants. Visitez le marché Kermel, pittoresque et fleuri, ou le marché couvert de Tilène, plus au nord, dans le quartier de la Médina. Là, se succèdent des commerces de bouche, de tissus colorés, mais aussi les petites échoppes des tailleurs, des artisans du bois ou du cuir…« Talafa aïni ! Ne t’attarde pas, il y a encore tellement à découvrir… ». Rendez-vous dans les villages de pêcheurs. Ici, la vie est rythmée par les horaires de la marée : Les hommes partent en mer et, à leur retour, les femmes se chargent de vendre le poisson dans un indescriptible brouhaha. Déjà, vous voulez repartir…Embarquez sur une pirogue pour découvrir le delta du Saloum, et ses milliers d’îlots plantés au milieu d’une mangrove luxuriante où niche une multitude d’oiseaux. Allez admirer le Lac Rose et, enfin, allez vous recueillir sur l’île de Gorée, ville mémoire de la traite négrière.
Faites une pause, c’est l’heure de manger. Un enfant vous prend par la main et vous entraîne derrière une porte, dans la cour d’une maison. Là, des marmites fument sous l’œil attentif des femmes. Les odeurs de riz, de poisson et de viandes en sauce qui mijotent vous envahissent. Prenez place, assis autour du tapis. Rincez-vous les mains à l’aiguière, vous êtes invités à déguster dans de grands plats communs, le thieboudienne (riz au poisson) ou l’incontournable poulet yassa aux saveurs acidulées tout en sirotant un bissap, un jus de fleurs d’hibiscus. Savourez cette cuisine, à l’image de l’Afrique : conviviale, généreuse, variée et colorée…
Vous voilà rassasiés, alors, à l’ombre d’un baobab, laissez-vous bercer par les histoires du vieux griot. Demain, le voyage continue…

Ingrédients pour 6 personnes
Marinade : 2 heures – Temps de cuisson : 45 mn
1 poulet entier, découpé en morceaux
6 oignons tranchés
Le jus de 6 citrons verts et le zeste de l’un d’eux.
2 c. à s. de moutarde forte
6 c. à s. d’huile
6 gousses d’ail écrasées
2 feuilles de laurier
2 Maggi cubes
100 gr d’olives vertes dénoyautées
Un piment type piment antillais coupé en 4 et épépiné ou 1 c. à c. de pâte de piment type Sambal Oelek (le piment est facultatif)
Sel, poivre

Préparation
Détaillez le poulet en morceaux. Réservez la carcasse pour un éventuel bouillon.
Dans un grand saladier, faites mariner le poulet avec les oignons finement tranchés,
2 cuillères à soupe de moutarde, 1 cube Maggi écrasé, la moitié de l’ail, le jus de citron et le piment si vous désirez un plat relevé. Filmez et laissez mariner au moins 2 heures en retournant les morceaux de poulet pour qu’ils soient bien imprégnés.
Débarrassez le poulet du jus et des oignons. Égouttez ces derniers et réservez la marinade.
Faites griller le poulet dans le four, position grill, en le retournant. Il doit être bien grillé sur toutes les faces (il est grillé mais pas cuit).
Dans une grande cocotte, chauffez l’huile et faites dorer les oignons 5 à 10 mn, puis ajoutez la marinade, le reste d’ail, les feuilles de laurier, 2 tasses d’eau, le deuxième cube Maggi et, enfin, le poulet grillé ainsi que le jus rendu et les sucs décollés avec un peu d’eau. Ajouter le zeste d’un citron vert.
Laissez mijoter encore pendant environ 20 à 30 mn. Lorsque le poulet est cuit, ajoutez les olives. Salez poivrez à votre convenance. Servez avec du riz blanc. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Recette parue dans le n°8 de Campagne Gourmande dans lequel nous faisons une petite rubrique « cuisine d’ailleurs ». En ce moment, dans le n°9, c’est Tokyo qui est à l’honneur avec les brochettes Tsukune, sauce teryaki !

 

 

Éclairs au chocolat

Eclair au chocolat-devorezmoi 01

Photos : S. et M. Zakri

Eclair au chocolat-devorezmoi 07Eclair au chocolat-devorezmoi 05

Tadam, Ladies and Gentlemens, dans un instant vous allez… saliver ! Bon là, clairement, on vous a fait du High level. On est loin, très loin de la cuisine du placard. Même nous, nous avons dû aller faire les courses en dehors de notre zone de confort. À Paris c’est simple, direction G Detou, par contre, en province, il faudra p’être bien s’en remettre à Internet, mais bon, ça vaut tellement le coup !
OUF ! ça y est, vous avez tout trouvé ? Le reste est simple. Un peu long mais franchement comparé à la recherche d’ingrédients et de matériel, c’est de la gnognotte. Comme la première fournée d’éclairs n’était pas assez régulière, on en a refait et du coup on s’est retrouvé avec une vingtaine de petits éclairs à manger. On a donc invité des amis : Cécile, Damien et Clémentine qui sont toujours partants pour venir lécher les fonds de marmite, et on s’est fait péter le bide. Damien en a mangé au moins 8, en plus de ce que nous avions préparé pour le dîner, hihi. Alors un conseil : Si vous en faites pour le dessert, ne prévoyez qu’une salade comme plat de résistance et dévorez !

Ingrédients 12 éclairs ou environ 20 petits
Préparation et cuisson 1h30/2h – Réfrigération : 3 h

Pour la pâte
(Recette ici) en doublant les quantités ce qui fera soit plein de petits éclairs soit 12 gros !

PS :
 Si vous voulez en faire moins et ne pas doubler les quantités de pâte, divisez alors les quantités d’ingrédients pour la crème et le glaçage par 2. Mais c’est tellement bon que ce serait trop dommage !

Pour la crème
1/2 litre de lait entier
100 g de sucre en poudre
50 g de poudre à crème ou de maïzena
1 œuf entier ou 2 jaunes d’œuf
100 g de beurre ramolli
150 g pistoles de chocolat à 65 ou 70 % (si vous n’avez pas de chocolat en pistole, hachez-le pour qu’il fonde plus facilement).

Pour le glaçage
20 g de cacao en poudre
200 g de fondant blanc

Pour la déco et le croustillant (facultatif)
Du granola bio salé au fenouil et aux épices de Catherine Kluger

Indispensable
Une poche à douille et si possible une douille cannelée 14 PF ou 16 PF et une douille à garnir de 7 mm.

Qu’est-ce que la poudre à crème ?
Nous avions vu dans plusieurs recettes ce terme « poudre à crème » sans trop savoir à quoi cela correspondait. Notre curiosité était piquée. Nous sommes donc allé à sa recherche. On a cherché dans les supermarchés : pas traces de ce truc. On a bien vu : préparation pour crème pâtissière mais était-ce la même chose. Nous sommes finalement allées chez G Detou, THE épicerie spécialisée pour la pâtisserie et, timidement, nous leur avons demandé de la « poudre à crème ».
Le monsieur : ha ! De la poudre à crème pâtissière. On en a ! 1 kg, 5 euros.
Bon ben OK ! Nous sommes reparties avec notre kilo de poudre et nous en avons profité pour prendre le chocolat noir, 66 % fruité du Mexique et le fondant. Rassurez-vous pouvez trouver ça sur internet ou en magasin un peu spécialisé. En plus après avoir bien potassé nos différents bouquins, nous avons appris qu’on pouvait utiliser de la maïzena en lieu et place de la poudre à crème, alors pas de panique !

Pourquoi du granola salé ? Pour apporter du croustillant et une touche de sel qui va réveiller le chocolat.

Préparation
Pour les choux (recette ici)
Préparation : 10 mn – Pochage et cuisson : 45 mn

Pour la crème pâtissière
Préparation et cuisson : 10 mn – Réfrigération : 3 h
Dans une casserole, faites bouillir le lait avec la moitié du sucre.
Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez le reste du sucre et l’œuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez la poudre à crème (ou la maïzena) et mélangez.
Dès que le lait bout, versez-le en une seule fois sur la préparation précédente en mélangeant vivement.
Reversez le tout dans la casserole qui a servi à la cuisson du lait et remettez à cuire environ 3 mn à feu doux, en remuant constamment pour que la crème n’attache pas.
Lorsque la crème à bien épaissi enlevez-la du feu et placez-la dans la cuve d’un batteur électrique. Fouettez à petite vitesse (si vous n’avez pas de robot, un saladier et un batteur électrique feront l’affaire). Ajoutez les pistoles de chocolat afin qu’elles fondent et se mêlent à la préparation.
Lorsque toutes les pistoles sont fondues, augmentez la vitesse du batteur et fouettez encore 5 mn afin que la crème s’aère et que le mélange refroidisse un peu.
Enfin, incorporez le beurre ramolli et fouettez encore 3 mn à pleine vitesse pour homogénéiser et aérer la crème. Filmez la cuve et placez-la au frigo au moins 3 h.

Le pochage des éclairs
Lissez la crème pâtissière au batteur électrique et remplissez votre poche à douille. Réalisez 3 trous sous les éclairs à l’aide d’un couteau ou d’une baguette asiatique et garnissez vos éclairs.

Le glaçage
Cuisson 10 mn – Glaçage : environ 20 secondes par pièce selon sa taille
Faites ramollir le fondant au bain-marie dans un grand saladier pour pouvoir tremper le dessus de vos éclairs en entier. Attention, la température ne doit pas dépasser 37 à 40°C sinon on perd l’effet brillant (c’est ce qui nous ai arrivé et du coup c’est un peu raté). Lorsqu‘il est fondu, rajoutez le cacao et mélangez à la spatule jusqu’à ce que tout le chocolat soit incorporé et qu’il n’y est plus aucun grumeau.
Vite, vite, glacez les éclairs en trempant le dessus 2 fois dans le fondant de façon à bien faire adhérer le glaçage. Laissez s’écouler l’excédent en inclinant le gâteau vers le bas et, à l’aide de votre doigt, arrêtez et marquez la fin arrondie du glaçage.

Déco : Si vous avez du granola, mettez-le dans une assiette et trempez vos éclairs avant que le fondant ne soit complètement refroidi.

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Adresses :
Planche à découper Hérisson par Nathalie Lété chez Rouge Gingembre (fin mars) :
121, rue Caulaincourt, 75018 Paris
G Detou : 58 Rue Tiquetonne, 75002 Paris
Granola bio salé au fenouil et aux épices de Catherine Kluger :
La Grande Épicerie ou http://catherinekluger.fr/boutique-granola-bio/
Si vous êtes fan de granola ceux-ci sont délicieux ! Nous ne les avons pas encore à la boutique mais ils sont à tester absolument !
Nos préférés le granola BIO Chocolat Cru & Cuit et le salé au fenouil et aux épices !

3770007543028_1

Burger poulet César

Burger cesar - devorezmoi 05

Photos : S. et M. Zakri

Burger cesar - devorezmoi 04

Burger cesar - devorezmoi 06

Après quelques révélations sur nous la semaine dernière, vous savez désormais que Muriel est fan de Burger. Tellement fan qu’elle en commande dans TOUS les restos qui en proposent, et qu’à la maison et pour le blog, c’est elle qui « dream » les recettes et qui s’y colle pour la préparation. Et quand Muriel fait un Burger, impossible de rentrer dans la cuisine ou d’essayer de changer quoi que ce soit. Sa dernière idée : un burger façon salade César délicieusement croustillant. Alors essayez et… Dévorez !

Ingrédients
Pour 2 personnes
Préparation et cuisson : environ 30 mn
2 pains burger (recette ici)
2 blancs de poulet
6 feuilles de sucrine ou autre
Quelques feuilles de roquette
Des copeaux de parmesan
4 brins de ciboulette ciselés
Quelques graines variées pour salade (facultatif)
Sauce Worcestershire
1/2 citron
Beurre

Pour la panure
1 œuf battu
4 c. à s. de chapelure japonaise panko
3 c. à s. de farine

Pour les buns
30 g de beurre fondu
c. à s. d’huile d’olive
1 gousse d’ail écrasée
3 brins de ciboulette ciselés
Sel et poivre

Pour la sauce César
1 œuf mollet,
1 grosse gousse d’ail ou 2 petites,
6 c. à s. d’huile d’olive
4 c. à s. de parmesan râpé
5 c. à s. de crème fleurette
1 c. à s. de moutarde (douce de préférence)
1 c. à s. de vinaigre de vin blanc
1 c. à c. de pâte d’anchois
2 c. à c. de câpres
1 c. à c. de sauce Worcestershire
Poivre. (Le sel est apporté par le parmesan et la sauce Worcestershire, donc ne pas en rajouter)

Préparation
Découpez vos blancs de poulet en deux morceaux si besoin. Mettez-les à mariner une dizaine de minutes dans le jus d’un demi-citron et 1 cuillère à café de sauce Worcestershire, sel et poivre. Pendant ce temps préparez la sauce César.

La sauce César
Dans un mixeur, mettez l’œuf cuit mollet et tous les ingrédients de la sauce et hop on mixe le tout. La sauce obtenue doit être de couleur crème et semi-liquide. Si elle est trop épaisse, remettre un peu de crème. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
Dans un saladier mettez les feuilles de sucrine, la roquette, la ciboulette, les graines de salade et la sauce et mélangez. Ajoutez les graines. Réservez

Les buns
Mélangez le beurre fondu, l’huile, l’ail et la ciboulette. Salez et poivrez. Coupez les buns en deux et badigeonnez la mie (chapeau et bas) de cette préparation. Passez les buns au grill jusqu’à ce qu’ils prennent une belle teinte dorée et qu’ils croustillent.

Le poulet
Préparez 3 assiettes contenant farine, chapelure et œuf battu. Passez votre poulet dans la farine, puis l’enfin dans battu et la chapelure, puis refaites lui faire un petit tour dans l’enfin dans et la chapelure. Dans une grande poêle, mettez du beurre à chauffer et faites cuire la volaille selon votre goût. Arrosez-le avec le beurre fondu.

Montage du burger
Montez vos burgers en commençant par le poulet que vous aurez taillé à la taille de buns. Ajoutez la salade, encore un peu de sauce César et les copeaux de parmesan. Finissez en saupoudrant de quelques brins de ciboulette ciselée finement et de graines.

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Parippu ou Dal coco du Kerala (Sud de l’Inde)

 

dal-parippu-devorezmoi-04-copie

Photo : S. et M. Zakri

dal-parippu-devorezmoi-02dal-parippu-devorezmoi-06

Allez on peut bien le dire, même celles ou ceux d’entre vous qui suivent le blog depuis le début, vous ne nous connaissez pas vraiment. Qui sommes-nous ? Vous savez que nous sommes sœurs jumelles, qu’on est moitié syriennes, qu’on a un neveu adoré actuellement au bout du monde, qu’on a une boutique que je tiens seule (Muriel), qu’on adore voyager et qu’on a plus de 150 livres de cuisine… Et quoi d’autre ? Alors, j’ai décidé d’en révéler, un peu plus, sur Sandrine. Elle a fait les Beaux-Arts, elle est graphiste/maquettiste free-lance. Elle adore les baskets. Le blog : c’est elle qui en a eu l’idée ! C’est elle qui, la plupart du temps, fait les recettes et les photos. Moi j’arrive, en général, pour le stylisme. Bon, il m’arrive quand même de me mettre aux fourneaux ! C’est elle aussi qui répond à vos commentaires, et qui va voir ce que vous faites sur vos blogs respectifs si vous en avait un. Mais ce que vous savait encore moins, c’est que Sandrine a des obsessions culinaires qui se révèlent surtout en voyage. Si elle aime un plat, elle prendra presque toujours le même. En Croatie, c’était des spaghettis aux crustacés; au Vietnam c’était les phos… Et le dal était l’obsession indienne. On est allé quatre fois en Inde, alors elle a pu se familiariser avec cette recette, hihhi ! Bon, j’avoue moi aussi j’ai le même toc mais seulement dans les restos français proposant des burgers. Bref cette recette ce n’est pas une simple recette, c‘est THE recette. Alors à Table ! C’est prêt, dévorez.

Ingrédients pour 4 personnes
Cuisson et préparation : 30 mn
250g de lentilles corail
2 cuillerées à soupe d’huile
2 tomates
100 g d’épinards (facultatif)
1 oignon
2 gousses d’ail écrasées
20 cl de crème de coco
1 c. à s. de curcuma en poudre
1 bâton de cannelle ou 1 grosse c. à c. de cannelle en poudre
1 c. à c. de gingembre en poudre
1 c. à c. de graines de cumin
1 c. à c. de cumin en poudre
1/2 c. à c. de paprika doux
6 feuilles de curry
Quelques feuilles de coriandre (facultatif)
Sel, poivre

PS : Beaucoup nous on dit : « on ne peut pas faire cette recette, on a pas de feuilles de curry ». Mais, ce n’est pas grave ! Les feuilles de  curry apportent une petite note particulière mais si vous n’en trouvez pas, ne vous privez tout de même pas de cette recette. Allez hop aux fourneaux !

Préparation
Mettez 1 litre d’eau à bouillir dans un grand faitout, puis faites-y cuire les lentilles corail pendant environ 20 minutes.
Pendant ce temps épluchez les tomates avec un économe spécial et génial, soit en les mondant (Faites une croix à l’aide d’un couteau sur les tomates. Trempez-les quelques secondes dans l’eau bouillante puis dans l’eau froide et enlevez la peau).
Épluchez l’oignon et coupez-le finement. Coupez les tomates en petits dés. Égouttez les lentilles.
Mettez l’huile dans un faitout ou un wok sur feu moye. Faites revenir l’ail écrasé, les tomates, l’oignon. Lorsque les tomates et les oignons fondent, ajoutez les épices et mélangez pour éviter que le fond n’attache.
Enfin, ajoutez les lentilles, la crème de cocoet les feuilles de curry. Mélangez et laissez mijoter jusqu’à obtenir une consistance crémeuse. Salez et poivrez. C’est prêt, ajoutez les épinards et la coriandre lavés et équeutés . Mélangez et servez avec du riz blanc. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Mousse au chocolat blanc, poires caramélisées, gingembre et cardamome

 

mousse-au-chocolat-blanc-poire-devorezmoi-04

Photos : S. et M. Zakri

mousse-au-chocolat-blanc-poire-devorezmoi-01mousse-au-chocolat-blanc-poire-devorezmoi-02
Voilà un moment que les nuages se sont teintés de gris. Toutes ces nuances un peu tristes, nous avons décidé de les transformer, d’un coup de baguette magique, en un beau nuage blanc. Et, on a réussi ! Notre nuage, d’un blanc immaculé, était si voluptueux, aérien et léger que nous n’avons pas résisté… OUPS, nous l’avons avalé ! Aujourd’hui il fait beau. Est-ce un miracle ? Vite, vite, à votre tour de faire cette mousse au chocolat blanc pour ramener le beau temps !

Ingrédients pour 4 personnes
Préparation 30 mn – cuisson environ 10 mn
80 g de chocolat blanc
20 cl de crème fleurette entière très froide
2 poires pas trop mûres
1 c. à s. de citron
1 c. à s. de sucre
1 c. à s. de gingembre frais coupé très finement ou râpé
1 capsule de cardamome
Pour décorer : Un peu de chocolat blanc pour faire des copeaux

PS : vous pouvez remplacer le sucre et le citron par 2 c. à s. de sirop de gingembre (recette ici)

Préparation
1 heure avant, placez le cul-de-poule et les fouets de votre batteur au frigo.
Lavez et épluchez les poires. Coupez-les en petits dés. Dans une grande poêle, faites revenir, à feu doux, les poires pendant 5 mn en remuant. Versez le jus de citron, le sucre, et ajoutez le gingembre et les graines de cardamome que vous aurez enlevées de leurs capsules. Faites ainsi caraméliser les poires pendant environ 5 mn en remuant. Réservez.
Faites fondre le chocolat au bain-marie.
Montez la crème en chantilly. Il faut qu’elle soit bien ferme. Ajoutez-la peu à peu au chocolat blanc fondu en mélangeant délicatement.
Montez vos verrines, en disposant dans le fond vos dés de poire, puis votre crème chantilly/chocolat.
Filmez et laissez prendre 4 heures au frigo. Au moment de servir, faites des copeaux de chocolat blanc à l’aide d’un économe. Parsemez vos verrines. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Moules thaï coco citronnelle

moule-thaie-devorezmoi-04

Photos : S. et M. Zakri

moule-thaie-devorezmoi-07moule-thaie-devorezmoi-08
Chassé-croisé des vacances… Aaaaah, ces mots sonnent bien à qui peut en profiter. Certains partent, d’autres reviennent. Et nous alors ? Ben on reste et notre imagination s’évade. Pas à la montagne, non ! Ceux qui nous suivent le savent : Nous, ce qu’on aime c’est… C’est le ciel infiniment bleu. C’est un soleil brûlant qui fait scintiller la mer, d’argent et d’or. C’est une anse de sable blanc bordée d’une végétation tropicale et d’une eau turquoise. C’est le ressac des vagues qui bat, faisant rouler patiemment les grains de sable de cette plage où l’on posera notre serviette avant d’aller se baigner. Bientôt ou pas ? Alors, puisque la mer nous appelle, on va faire des moules. Rien à voir avec ce paysage que l’on vient de décrire, nous direz-vous ! Eh bien si, nos moules ont le goût du Paradis ! Et c’est tellement bon. Ne résistez pas… Voyagez, dévorez !

Ingrédients pour 4 personnes
Préparation : 15 mn – cuisson : 10 mn
1,2 kg de moules
1 c. à s. d’huile d’olive
2 échalotes émincées finement
1 morceau de galanga (5 cm environ)
2 bâtons de citronnelle
1 petit piment rouge (facultatif)
400ml de lait de coco
1 c. à s. de jus de citron vert
2 c. à s. de nuoc nam
1 c. à s. de sucre cassonade
½ botte de coriandre ciselée
10 feuilles de basilic thaï ciselées
PS : Vous pouvez remplacer le galanga par du gingembre.

Préparation
Lavez et ébarbez les moules et jetez celles qui restent ouvertes. Enlevez les premières feuilles dures des bâtons de citronnelle et fendez-les en 2 sans les couper totalement. Épluchez et émincez les échalotes. Coupez le galanga en tranches d’environ 1 cm. C’est assez dur, munissez-vous d’un bon couteau !
Dans une grande cocotte, faites chauffer l’huile, et faites revenir les échalotes. Ajoutez le galanga, la citronnelle et le piment. Lorsque l’échalote commence à dorer, ajoutez le lait de coco, le jus de citron vert, le nuoc nam et le sucre. Mélangez et laissez mijoter 5 mn pour faire ressortir les arômes.
Ajoutez les moules et laissez frémir environ 8 mn jusqu’à ce que les moules soient toutes ouvertes. Mélangez de temps en temps. Jetez les moules qui ne se sont pas ouvertes. Enlevez les bâtons de citronnelle. Ajoutez les herbes. Retirer du feu et servez immédiatement avec du riz blanc. Hummmm, c’est bon. Dévorez !

moule-thaie-devorezmoi-11
moule-thaie-devorezmoi-10
Photos S. et M. Zakri. Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

Muffins pommes/poires et crumble aux spéculos

muffin-pomme-poire-crumble-devorezmoi-01

Photos : S. et M. Zakri

muffin-pomme-poire-crumble-devorezmoi-06muffin-pomme-poire-crumble-devorezmoi-08
Les choses simples sont souvent les meilleures ! Après la recette simplissime du risotto de coquillettes (ici), voici celle, toute aussi facile mais non moins délicieuse, des muffins pommes/poires et crumble aux spéculos. Il y a dans cette pâtisserie le moelleux, le fondant et le croquant. Ça vous dit ? Dépêchez-vous, en quelques becquées, l’oiseau va tout manger !

Ingrédients pour 8 muffins
préparation : 15 mn – cuisson : 25 mn environ selon les fours
Un yaourt grec
220 g de farine
150 g de sucre (ne pas en mettre moins, la quantité est déjà réduite)
6 cl d’huile végétale
2 gros œufs
2 petites pommes
1 poire
1/2 sachet de levure chimique
1 c. à c. de bicarbonate de soude
1 pincée de sel
Caissettes ou moules à muffins

PS : si vous n’avez ni caissette, ni moule à muffins prenez un moule à cake.
Vous n’allez pas vous priver de gâteau sous prétexte que vous n’avez pas les Ustensiles !

Le crumble
35 g de beurre ramolli mais pas fondu
40 g de farine
20 g de cassonade
6 spéculos écrasés grossièrement

Préparation
Les muffins
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un grand saladier, battez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine, la levure, le sel et le bicarbonate de soude. Mélangez. Ajoutez l’huile et mélangez. Lavez, épluchez, épépinez et coupez vos fruits en petits dès. Ajoutez-les à votre pâte. Mélangez encore et réservez le temps de faire le crumble.

La pâte à crumble : Coupez le beurre en petits morceaux et mélangez-le avec la farine et le sucre. Sablez entre les mains pour bien incorporer le beurre. Écrasez grossièrement les spéculos. Mélangez du bout des doigts, jusqu’à obtenir un sable avec des morceaux plus ou moins gros.

Remplissez vos caissettes ou moules au 3/4. Parsemez de pâte à crumble. Enfournez environ 25 mn. Les muffins doivent être gonflés et bien dorés. Attention à ce que le crumble ne brûle pas, ce serait ballot ! Piquez avec une fine lame de couteau. Si elle ressort sèche, c’est prêt. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

Risotto de coquillettes du chef Jean-François Piège (enfin presque)

 

risotto-de-coquillettes-devorezmoi-02

Photos : S. et M. Zakri

risotto-de-coquillettes-devorezmoi-05risotto-de-coquillettes-devorezmoi-04
Les coquillettes tout le monde connaît. C’est THE plat régressif par excellence. Nous en avions fait notre plat « confort food » préféré en version mac and cheese au resto Le Bénédicte dans le marais. À la maison on se contentait de la version coquillettes/jambon parce qu’il faut bien le dire, nous n’avions jamais réussi à égaler les fameux mac and cheese. Tant pis ! Oui, mais voilà, en cherchant une recette de risotto, nous sommes tombées sur une petite vidéo (ici) du chef Jean-François Piège et de son risotto de coquillettes. Miam, on veut goûter ! Mais le petit coquin n’a pas mis les proportions. Il faut donc, chercher, tâtonner, imaginer et finalement se lancer. Et bien, mesdames et messieurs, le résultat est sans appel : ce sont les meilleures coquillettes que nous ayons mangées. C’est doux, c’est bon, c’est savoureux, c’est… C’est à faire, à refaire, à déguster, à dévorer !

Ingrédients
Préparation : 5 mn Cuisson : environ 12 minutes
250 g de coquillettes
1 cube de bouillon de poule
80 cl d’eau
1 tranche épaisse de jambon blanc ou tranches normales
1 gousse d’ai
7 cl de crème liquide
1 c. à s. de parmesan râpé
100 g de comté râpé
50g de gruyère râpé
1 c. a s. de sauce soja
Poivre (pas de sel : le fromage et le soja étant salé)

Préparation
Faites bouillir 80cl d’eau avec le cube de bouillon de poule. Dans un wok ou une grande poêle, faites chauffer, à feu moyen, un filet d’huile d’olive. Ajoutez la gousse d’ail et versez les coquillettes. Faites-les torréfier, c’est-à-dire qu’elles doivent légèrement brunir. Attention, quand ça commence ça va très vite ! Ne les laissez pas cramer.
Ajoutez le bouillon chaud à hauteur des pâtes. Baissez le feu. Remuez. Faites cuire 5 mn en remuant de temps en temps.
Quand le bouillon s’est évaporé, mouillez de nouveau le risotto. Répétez l’opération jusqu’à ce que les coquillettes soient presque cuites.
Pendant ce temps coupez le jambon en petits cubes ou en lamelles. Râpez les 100 g de comté et coupez le reste en petits cubes pour le dressage.
Terminez la cuisson du risotto en ajoutant la crème puis les fromages. Ajouter un peu de bouillon et mélangez le tout.
Pour finir, enlevez la gousse d’ail, ajoutez le jambon, un tour de moulin à poivre et la sauce soja. Mélangez. C’est prêt ! Vite, vite, décorez avec les dés de fromage restant et le basilic. Servez aussitôt. C’est trop bon… Dévorez !

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable