Chocolate turtle brownie


Dimanche pluvieux, dimanche heureux… Oui, oui, il faut bien changer notre rengaine assombrie par la vie… Aujourd’hui, on fait disparaître les soucis comme si on était Copperfield !* Ok, on a emprunté la phrase à Dadju * mais l’idée y est ! On aimerait bien pouvoir penser que le spleen n’est plus à la mode comme Angèle** mais bon… Bref, du coup on vous a fait une bombe atomique : Un « turtle brownie ». Et là, vous vous dites qu’on est passé du pessimisme à un lâché de rampe délirant. Non, pas du tout, ce n’est pas parce que ce brownie n’a rien d’une tortue, qu’il n’en est pas moins une. Les Américains – ben oui, c’est eux – l’appellent comme ça parce que le gâteau est cuit en deux fois et renferme en son centre un monde à part, fait de pépites de chocolat, de noix et autres joyeusetés. Les deux couches de brownie extérieures, sont les carapaces qui protègent ce trésor de gourmandises et de calories incommensurables… Vous allez devenir « addict » et tout oublier ! C’est pas compliqué d’être heureux. Si tu voulais, tu le s’rais. ** Alors pâtissez, partager, dévorez !

*Le grand bain – Dadju
**Tout oublier – Angèle

Ingrédients pour un énorme gâteau (8 personnes)
Préparation et cuisson : 60 mn
200 g de beurre
180 g de chocolat noir 70 %
120 g de farine
3 œufs
150 g de sucre en poudre
2 c. à c. d’extrait de vanille
1 ½ c. à c. rases de levure chimique
½ c. à c. rase de sel

Garniture
1 pot de crème de caramel au beurre salé (210 g)
2 c. à s. de lait
150 g de noix de pécan
60 g de pépites de chocolat mélangées blanches et noires
Nous avons utilisé un moule carré de 22,5 x 22,5 cm

Préparation
Préchauffez le four à 180°. Graissez légèrement un plat de cuisson carré. Tapissez le moule de papier sulfurisé de manière à ce que le papier dépasse sur tous les bords.
Dans une casserole, faites fondre le beurre et le chocolat, en remuant de temps en temps, pour ne pas faire brûler le mélange. Retirez du feu et laissez-le refroidir. Dans un grand saladier, fouettez ensemble les œufs, le sucre et l’extrait de vanille. Ajoutez le mélange chocolat beurre. Mélangez. Puis ajoutez la farine, la levure chimique et le sel. Mélangez encore pour bien incorporer tous les ingrédients. Versez un peu moins de la moitié du mélange de brownie dans le fond du plat de cuisson que vous avez préparé. Étalez la pâte pour couvrir le fond du moule d’une couche uniforme. Enfournez pendant 12 minutes (180°). Pendant ce temps, dans une casserole, délayez, sur feu doux, la crème de caramel et le lait. Remuez jusqu’à ce qu’elle soit fondue et lisse. (Si votre caramel est épais mais liquide, passez cette étape). Réservez.
Lorsque la couche inférieure de brownie est cuite, retirez-la du four. Ne vous inquiétez pas si elle n’est pas complètement cuite. Parsemez toute la surface du gâteau de noix de pécan. Arrosez de caramel refroidi, puis saupoudrez de pépites de chocolat. Déposez le reste de la pâte à brownie sur le dessus et répartissez-la délicatement sur la surface totale du moule. Enfournez de nouveau pendant 20 minutes. Une lame de couteau enfoncée, doit ressortir propre mais humide. Pour une coupe facile, placez le brownie au réfrigérateur pendant au moins 2h voir pendant la nuit pour le raffermir. 
Soulevez doucement le papier sulfurisé pour retirer le brownie du moule et retirez le papier. Au besoin, passez une lame de couteau bien aiguisé autour des bords pour faciliter le démoulage. Coupez le brownie en carrés. Dévorez !

Réalisation et photos : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ça donne tellement envie !! Moi j’ai envie de manger ça devant un dessin animé 🙈

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Ou les yeux fermés. C’est tellement addictif ! Terrible ! À essayer d’urgence !

      Aimé par 1 personne

  2. J’en prendrais bien un bout…

    J'aime

  3. Waouh, le truc complètement décadent !! Ça doit être juste succulent !
    Bonne soirée, bises.

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      C’est une tuerie… Euh, employer ce mot en ce moment c’est délicat ! Mais c’est tellement délicieux…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s