Athènes et les Cyclades

Voilà, finalement, on est allées en Grèce. Enfin, pourrions-nous dire, car on n’y avait jamais posé un orteil ! On a longuement hésité, tergiversé, oui, non, non, oui… La Covid nous entravait les pieds de ses chaînes poisseuses de contraintes sanitaires, embourbant notre détermination, et en même temps, elle nous offrait la possibilité de découvrir une minuscule partie de ce pays, sans les hordes de touristes habituelles. Allons-y, advienne que pourra, c’est le moment où jamais !
Et nous voilà à Athènes – deux jours et demi – première étape de notre périple. L’une des plus anciennes villes du monde surprend par l’accueil qu’elle réserve aux étrangers de passage. Les gens sont d’une gentillesse incroyable. Pourtant ils doivent en voir passer des touristes ! La belle attire comme un aimant les visiteurs du monde entier. Enfin, en temps normal, car là, il y avait surtout des Français ! Et une poignée de jeunes américains, venus en Grèce, prêcher Jésus. Deux semaines à évangéliser les badauds sans n’avoir rien vu des merveilles de la ville… Flippant !
Et pourtant, qu’est-ce qu’elle est belle, avec cette acropole juchée en majesté sur sa colline. À peine le temps de poser nos valises, dans le quartier de Monastiraki, que nous étions déjà reparties à l’assaut du quartier de Plaka. Ses charmantes ruelles s’enroulent autour de l’Acropole, dont nous peinons à trouver l’entrée ! Figuiers, lauriers roses ou blancs, bougainvilliers s’agrippent au piton rocheux, déploient leurs branches, étalent avec profusion leurs fleurs parfumées et offrent, aimablement, un peu d’ombre, à nous pauvres âmes perdues, qui tournons en rond ! On est cramées ! Bref, enfin nous voilà à l’entrée du site. Miracle, il n’y a personne ! Le Parthénon est en travaux, qu’importe… C’est grandiose ! On avait pris des billets combinant cinq autres sites en plus de l’Acropole, on a tout fait ! Ah ça, on en a bouffé de la vieille pierre ! Ça nous a tellement rappelé la Syrie, quand nous crapahutions à Palmyre, Apamée, Ebla… Dans le vaste parc de l’Agora, on a mangé les fruits du mûrier à feuilles de platane. En Syrie on les appelées des « toutes ». Sandrine a aussi ramassé une petite orange ou mandarine qui s’est avérée très acide. Au cimetière du Céramique, on a nourri deux tortues – il y en avait plein en Syrie dans les villes mortes – avec les quelques prunes aigres vertes – là encore souvenirs d’enfance, on les grignotait avec du sel – achetées plus tôt autour des halles. Il est toujours question de nourriture à un moment ou un autre. Détour donc par les halles, on s’attendait à un marché avec tout, mais en fait la partie couverte est dédiée à la viande et au poisson ! Il faut sortir et se balader autour pour trouver les vendeurs de fruits et légumes et surtout d’olives et d’épices. On a évidemment visité quelques supérettes. On adore ! Et on est allées, deux fois, chez Ergon – épicerie fine chic, qui propose des produits provenant de toute la Grèce – faire le plein de bonnes choses. Oui, on se les ait trimbalées tout le séjour ! Les frigos des hôtels étaient ravis… Mais si, évidemment on a fait des pauses pour manger ! On a goûté des gyros, l’équivalent de nos Kebabs. Bah oui, en Grèce on mange des grecs… ahaha ! Sauf qu’en Grèce le kebab, comme au Moyen Orient, désigne la brochette de viande hachée assaisonnée. La broche de viande qui tourne, c’est le gyros, et il est soit à la viande de poulet, soit de porc !!!!  Ah ben non, ça ne peut pas être halal. Accompagné de tomates, salade et oignons, de quelques frites et arrosé de tzatziki, la viande est roulée dans un pain pita… Une tuerie ! Et imbattable niveau prix : 2.60 euros. Non ne bavez pas !  Ailleurs on a aussi goûté des Souvlakis, délicieuses brochettes là encore de porc ou de poulet !


Ben après ça, on s’est barrées à la mer. Métro direction le Pirée et puis quatre heures de bateau direction Paros… De là, en route pour Naoussa, petite ville comme on en rêvait, toute blanche, aux minuscules ruelles et aux églises aux toits bleus. Il faut le reconnaître c’est un peu bling, mais pas bling-bling ! On a adoré… Là encore, la gentillesse des gens est à souligner. On a fait du bateau, (8 e par pers. A/R), pour rejoindre la plage de Kolymbithrès, aux eaux cristalliiiiiines. Le rêve ! On a s’est installées presque tous les soirs, les pieds dans l’eau, dans les canapés du Come back, pour siroter de l’ouzo ou de l’alcool de mastic (exsudat résineux parfumé du lentisque, arbuste méditerranéen), en écoutant les vagues nous bercer. On a dévoré presque tous les plats de la carte de la taverne Kafenio Palia Agora… Délicieux et pas trop cher ! Le paradis…
Évidemment on a visité Parika et puis on prit le bus direction Lefkés, village blanc, perché dans les hauteurs de Paros. Son dédale de ruelles piétonnes et fleuries est super mignon, mais les horaires de bus A/R, sont assez pourris ! On a attendu en dégustant une glace au mastic et au baklava (pâtisserie orientale)… Délicieuses. Avant de quitter Naoussa, on a acheté des fromages bio aux herbes et autre, spécialités de Paros, à la supérette du port… Cinq jours de farniente, le scintillement de la mer plein les yeux !


Re-bateau, direction Mykonos. Alors là, c’est super bling-bling. Un mix entre Saint-Tropez et l’avenue Montaigne ! Pourtant que cette ville est jolie le matin, quand tout le monde dort ou lorsque l’on s’éloigne du centre commercial ! Pêle-mêle, se côtoient DIOR, (très mignonne boutique), Louis Vuitton, Chopard, un bar Dom Perignon… N’en jetait plus la coupe est pleine… Heureusement les petites mémés du coin, n’en ont cure, et étendent leurs culottes « cerf-volant », devant leur porte. On les aime ces mamies Rock and Roll attitude ! Évidemment, il y a des starlettes, tous faux-cils dehors, juchés sur des talons à se tordre les chevilles sur les pavements irréguliers des jolies ruelles. Et puis au détour d’une de ces ruelles, on croise la célébrité locale : Petros, le pélican de mykonos, aux plumes rose pâle – à croire qu’il est croisé avec un flamant rose – à moitié endormi ! On se dit qu’on le photographiera une autre fois, et puis non, il a disparu… Une légende !
La petite Venise est belle mais vraiment petite et les moulins sont en piteux états. En se baladant on tombe sur la boutique Savvas, épicerie fine familiale, qui s’attache à dénicher des produits de qualités. Instant critique, nos valises cabines en ont ras la gueule de nos trouvailles gourmandes!
Qu’importe, notre dernier jour sera culturel. Direction L’île de Délos. Si tu vas à Mykonos et que tu ne passes pas à Délos, t’es qu’un bolos ! C’est notre slogan !

Imaginez : Léto parcourt la mer Égée, cherchant un asile pour son enfant à naître, fruit de sa liaison avec Zeus, mari au combien infidèle. Son épouse Héra, folle de jalousie, interdit à toute terre d’accueillir sa rivale. Délos est la seule île à donner asile à Léto qui, finalement, y donne naissance à des jumeaux, Apollon et sa sœur Artémis… Délos, berceau de ces deux dieux devient île sacrée et est érigée en sanctuaire ! Mais que c’est beau… Et il y a encore tant à découvrir !
Le voyage s’achève sur le sable du bout, du bout de la plage de Platis Gialos. Le seul endroit libre de droit de serviette. De la techno fuse des enceintes d’une plage privée où les transats coûtent un bras. La musique et l’eau, super claire, sont bonnes. C’est agréable !
Ah les vacances….


Restos Athene
Efcharis Restaurant
: Adrianou 49Α, Athina : Copieux, pas cher et super accueil

Theta : Adrianou 11, Athina : le long de la voie ferrée du métro. Vue sur l’Acropole et délicieux. Prix raisonnables

Tylixto Greek Wrap – Aiolou 19, Athina. Délicieux gyros à 2,60 euros. Que demander de plus…

Épicerie fine chic
Ergon
: 23, Mitropoleos Street. A faire absolument pour ramener de bons produits made in Grèce

Restos et bars Naoussa
Bar resto Come Back : Les pieds dans l’eau. Accueil hyper gentil – Prix raisonnables

Kafenio Palia Agora : Dans la ville – Délicieux – Pas cher

Tsachpinis Ristorante : Sur les quais, reconnaissable à ses tables bleues. Restaurant de poissons. Bon mais cher, voire très cher quand on commande du poisson (au poids). Attention le pain est facturé 2 euros par personne.

Restos Mykonos
Heu les restos sont chers. On avait un appart du coup on a pas trop mangé à l’exterieur.

Pepper souvlaki&more : Georgouli 18, Mikonos. Prix très raisonnables pour l’île. Délicieuses salades et souvlakis.

Chaîne de restos Souvlaki story (5 restos dans Mykonos): Prix imbattables et bon

Studio Hotel
Mykonos Town Suites. C’est le seul qu’on vous recommande sur notre séjour. Les autres étaient pas mal mais celui-ci est particulièrement bien situé, au coeur de la ville dans un petit jardin. Les studios sont bien décorés, calmes et fonctionnels pour un prix ultra raisonnable. De plus l’accueil est très gentil.

Épicerie fine
Savvas : sur la route au-dessus des Moulins. Boutique familiale. Super produits…

À ramener ou à goûter sur place : Tisanes des montagnes, à la rose (marque Anthéa), olives de Kalamata, câpres, alcool de mastic et Ouzo, miels… Baklavas et loukoums et aussi glaces aux baklavas et au mastic.

Et évidemment à dévorer dans les restos : Les gyros et souvlakis, les dolmas (feuilles de vignes farcies) et légumes farcis, la féta, les calamars…

Voyagez, découvrez et dévorez…

Réalisation et photos : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.


7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Francine dit :

    Merci pour cet intéressant carnet de voyage écrit avec humour accompagné de très jolies prises de vue, j’avais l’impression d’y être je sentais même les odeurs de la Grèce et son soleil caressant.
    Merci 😊

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Merci pour les compliments. C’était un beau voyage…

      J'aime

    2. devorezmoi dit :

      Merciiiii pour ce joli commentaire !

      J'aime

  2. Les photos comme la narration sont superbes ! Merci de partager ça.
    Bonne soirée, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Merci Marion, On a adoré la Grèce. C’était superbe…Alors on était inspirées pour partager avec vous ce beau voyage 😉

      J'aime

  3. simone lafleuriel-zakri dit :

    Oh là là quel beau voyage, et quelles belles photos …j’ai bien tout suivi..Super et toutes les photos ça fait saliver…ET surtout cette mer si transparente…et les ruines oui, et sous un ciel aussi pur que celui de Syrie dans les sites archéologiques où il y avait aussi des mûres, des petites tortues, mais les villages grecs sont plus beaux…

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Oui les villages grecs sont très jolis… Merci !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s