Halloween black velvet cake

Black_velvet_dhalloween_devorezmoi_07

Black_velvet_dhalloween_devorezmoi_03
Black_velvet_dhalloween_devorezmoi_06

Black_velvet_dhalloween_devorezmoi_08
Time is arrived to celebrate death ! Ça fait un peu moins dégueu de le dire en anglais non ? Ouvrons les festivités ! Cette semaine, la mort est une fête, une façon d’honorer ceux qui nous ont quittés. Alors, on va faire de notre mieux très chèr(e)s. Sortons de nos placards macchabées, sorcières, squelettes et vieux grimoires. Il va falloir bosser. La mort ne négocie jamais ! La pression est montée d’un cran ? Naaan, c’était juste l’échauffement. Nous, modestement, on a fait ce gâteau, tout de noir vêtu, turlututu, chapeau pointu ! On ne va pas vous mentir, on ne l’a pas fait les doigts dans le nez, même si les magiciens auraient approuvé. On a un peu galéré, surtout avec la pâte à sucre noire qui a décidé de se déchirer. Il y avait un pli qui a cédé. Un vrai raté ! On aurait dû se méfier, mais l’idée d’un sort ne nous a, alors, pas effleurées ! Évidemment, ça ne se voit pas. C’est l’avantage des gâteaux décorés. Tout peut être rattrapé. Oui, oui, on sait reconnaître nos malheurs culinaires. Ça démystifie notre image de cuisinières accomplies. Nous aussi on fait des « conneries ». Et là, ne s’arrêtent pas nos ennuis. Comme on n’a pas de place dans le mini-frigo – nan, un gâteau d’un 1,5 kg, tout nu, n’y rentre pas, encore moins avec crème et décos – on l’a laissé trôner au milieu du salon. On en avait déjà distribué à nos voisins, fort heureusement, car, le lendemain, quelqu’un nous a jeté un sortilège, oui, oui, c’est une évidence, à moins que ce ne soit la chaleur, mais on est en automne… La pâte à sucre s’est fait la malle. Ça a commencé discrètement par quelques plaques de mazout qui se sont échouées sur la table. On a mis une grande assiette sous le joli plat sur pied pour parer à toutes éventualités. Et puis le reste a déferlé. Une marée noire comme jamais. l’Amoco Cadiz ressuscité ! On avait créé un monstre qui se répandait. Mais non qu’allez-vous penser, le gâteau n’était pas raté, il était vivant, c’est différent ! Pour un gâteau d’Halloween, c’est bien, c’est funeste et ça nous a bien fait ricaner, comme les sorcières que l’on est. Alors à vous de jouer, pâtissez, évitez les maléfices, dévorez !

Ingrédients pour un énorme gâteau
Préparation – cuisson du gâteau de base : 1h30mn
Décoration : 3h
420 g de farine
3 c. à s. de cacao amer en poudre
2 pincées de sel
165 g de beurre à température ambiante
330 g de sucre en poudre
3 œufs
2 c. à s. d’extrait de vanille
34 cl de babeurre ou lait Ribot
1 pot de colorant alimentaire noir en gel (Marque Wilson)
1,5 c. à c. de bicarbonate de sodium alimentaire
1,5 c. à c. de vinaigre
1 moule à charnière

Pour la crème chantilly
250 g de mascarpone
25 cl de crème fraîche bien froide
2 c. à s. de sucre glace
2 c. à c. d’extrait de vanille

Sirop d’imbibage léger
10 cl d’eau
80 g de sucre
2 c. à s. de rhum de cuisine
2 c. à c. d’extrait de vanille

Pour le décor
1 rouleau de pâte à sucre noire à dérouler
900 g de pâte à sucre noire ou de la gumpaste noire pour 5 grosses fleurs et autres décors.
Araignées en plastique et autres monstruosités. On avait aussi des fleurs en tissu noir que l’on a rajoutées. De toute façon, vous pouvez décorer avec ce que vous voulez, tant que c’est HHHHHoooRrRRrrible !

 Préparation des fleurs
La veille, prélevez des morceaux de pâte à sucre noire. C’est ce qu’on a utilisé parce qu’on en avait déjà à la maison. Mais normalement on n’utilise pas de pâte à sucre pour faire les fleurs mais de la « gumpaste » que l’on peut trouver toute faite sur internet. Elle sèche mieux et plus vite. Étalez les morceaux de pâte et découpez-les pour leur donner des formes de pétales de différentes tailles. Utilisez de tout petits bols, et couvrez le fond de film plastique pour un meilleur démoulage. Poser vos pétales dedans, un à un, des plus grands aux plus petits. Un tour de bol de grands, un tour de bol de moyens et un tour de bol de plus petits. Faites en sorte que, pour chaque tour, les pétales se rejoignent dans le fond. Donnez une légère pression pour les coller entre eux. Faites le cœur de la fleur et collez-le, en dernier à l’aide d’un petit peu d’eau, au milieu de vos pétales. Ce n’est pas très orthodoxe comme méthode, mais assez facile. Laissez sécher vos fleurs une nuit dans leur bol. Faites des feuilles à l’aide d’un emporte-pièce ou en les découpant et en dessinant leurs nervures. Pour les têtes de mort, on avait des petits moules !

 Préparation
Le gâteau de base
Préchauffez le four à 180°C
Dans un saladier, mélangez la farine, le cacao amer et le sel.
Dans un autre saladier, à l’aide d’un fouet électrique, travaillez le beurre en crème et ajoutez le sucre en deux fois. Fouettez. Ajoutez les œufs un par un en mélangeant bien. Incorporez peu à peu le mélange farine/cacao/sel. Fouettez bien pour que l’appareil soit homogène. Ajoutez le babeurre, une à deux cuillères à soupe de colorant noir (il faut que ce soit noir), l’extrait de vanille. Mélangez rapidement, dans un petit bol, le bicarbonate et le vinaigre (ça mousse, c’est normal) et incorporez à l’appareil. Mélangez encore une fois. Divisez-le en 3 la pâte obtenue. Beurrez et farinez votre moule à charnière. Versez la première partie dans le moule. Lisser la surface et enfournez pendant 30 minutes selon le four. Il faut que la lame d’un couteau enfoncée dans le gâteau ressorte humide mais propre. Recommencez 2 fois en prenant soin de laver, re-beurrer et re-fariner le moule à chaque fois. Démoulez sur une grille, partie bombée vers le bas pour qu’elle s’applatisse. Laissez refroidir.

 Préparation du sirop
Faites chauffer l’eau dans une casserole et versez-y le sucre. Portez à ébullition légère, jusqu’à ce que le mélange devienne un peu sirupeux. Ajoutez la vanille et le rhum.

Préparation de la crème
Dans un saladier bien froid, mélangez à l’aide d’un batteur électrique la crème et le mascarpone en une chantilly bien ferme, en ajoutant le sucre et l’extrait de vanille en toute fin.

Le montage
Si vos gâteaux sont trop gonflés, aplanissez-les en coupant délicatement la partie bombée. À l’aide d’un pinceau de cuisine imbibez chaque gâteau, de sirop. Laissez les gâteaux l’absorber. Puis commencez le montage. Répartissez uniformément, une bonne quantité de crème sur le dessus du premier gâteau. Posez le deuxième gâteau et recommencez. Sur le troisième gâteau, répartissez une fine couche de crème qui va servir à coller la pâte à sucre. Avec le reste de crème égalisez tout le tour du gâteau.

Déroulez votre rouleau de pâte à sucre noir. Étalez-le plus qu’il ne l’est sinon il ne recouvrira pas complètement le gâteau. Posez la pâte délicatement sur votre gâteau et faites au mieux pour coller la pâte sur les bords sans qu’il n’y ait trop de plis. Ce n’est pas facile. Au pire, coupez un peu le surplus de pâte à l’arrière du gâteau, ou prévoyez une fleur et des feuilles pour masquer les dégâts. Découpez le surplus de pâte à la base.
Il ne reste plus qu’à décorer de vos fleurs et autres « hoOorRribleries halloweenesques » ! Faites-vous peur, riez et dévorez !

Réalisation et photos  : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marion dit :

    Waouh, il est juste époustouflant votre gâteau !
    Moi qui ne suis pas trop Halloween qui fait peur (je suis plutôt Halloween mignon et rigolo), j’adore la déco de votre gâteau.
    Milles fois bravo !
    Bonne journée, bises.

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Hihihi nous on aime les têtes de mort, le flippant, le funeste… Merciii

      J'aime

  2. EmilieRD dit :

    Je n’ai pas de mots… Ce gâteau est une oeuvre d’art!

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Ahahah merci mais une oeuvre d’art éphémère ! Le temps d’une fête… Celui de l’année dernière était pas mal non plus !

      J'aime

  3. EmilieRD dit :

    Je crois que moi, je n’aurais pas osé le couper!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s