Baba au rhum et vanille

En arabe baba, signifie papa. Quelle drôle d’idée d’imaginer un petit papa tout imbibé de rhum hips ! Ou une mémé… Car il serait plus juste de visualiser une petite grand-mère fine saoule, titubant, avec juché sur sa tête un joli petit bibi couleur crème. En effet, l’origine du baba est polonaise. Officiellement, il a été inventé pendant la première moitié du XVIIIe siècle. Le roi de Pologne, Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV, alors duc de Lorraine, et installé à Nancy, trouve le kouglof trop étouffe chrétien et demande qu’il soit arrosé de vin, remplacé ensuite par le rhum. En fait, il semble qu’en Pologne le baba ou Babka (qui signifie petite grand-mère), existe déjà en grand format depuis belle lurette. C’est ce gâteau, confectionné pour Pâques, que Stanislas, ramène dans ces bagages lorsqu’il devient duc de Lorraine. Ça tombe bien, c’est bientôt Pâques… Mais en attendant, un peu de rhum pour se réchauffer au coin du feu, nous fera le plus grand bien. Le ciel et bleu mais ça caille ! Chez Maye, notre grande sœur qui habite en Auvergne, il a neigé jusqu’à ce matin et les températures attendues pour demain, font flipper : -11c° ! Allô la terre, on est au printemps… Ce matin, elle n’a pas fait nos jolis babas, mais plein de petites boules de graisses pour les petits rouges-gorges, bouvreuils, et autres colibris de son jardin. Alors en ce dimanche frileux, faites comme nous, pâtissez, pour vous ou pour les petits oiseaux, partagez et dévorez !

Ingrédients pour 6 petits babas
Temps de préparation : 20 mn – temps de pousse : 1h30 – temps de cuisson : 20 mn

Pour les babas
200 gr de farine de blé
15 g de sucre en poudre
60 g d’eau 
30 g de crème
1 pincée de sel
8 g de levure de boulanger déshydratée
2 œufs
60  g de beurre doux
Nappage neutre ou une gelée de fruit type pomme

Sirop d’imbibage
400 gr d’eau
200 gr de sucre de canne
2 gousses de vanille
1 c. à c. d’extrait naturel de vanille
2 bouchons de rhum

La chantilly vanillée
15 g de crème fleurette
1 sachet de sucre vanillé

6 petits moules individuels. Nous, on a pris ce qu’on avait : des moules à kouglofs ! Mais des moules à muffins feront très bien le job.
Poche à douille + douille pour la chantilly

Préparation de babas
Faites chauffer le lait et la crème, jusqu’à première ébullition, pour que le mélange soit tiède. Dans le bol du robot, muni de la feuille, versez le liquide et ajoutez la levure. Mélangez pour bien la délayer. Ajoutez le sucre, la farine, le sel et commencez à pétrir. Ajoutez un premier œuf, lorsqu’il est bien incorporé à la pâte, ajoutez le second. Pétrissez à petite vitesse pendant une dizaine de minutes. La pâte va devenir lisse, souple et collante.
Faites fondre le beurre. Ajoutez-le à la pâte et pétrissez cinq minutes supplémentaires. Filmez la pâte au contact et laissez reposer 1 heure. Nous, on l’a fait pousser en étuve dans le four. Il fait un peu trop frisquet dans la maison. Pour cela, faites-le chauffer 5 minutes à 100° puis éteignez-le. Le four doit être tiède. Sur la plaque lèchefrite, posez votre saladier contenant la pâte couverte d’un film, ainsi qu’un bol d’eau bouillante. Refermez la porte du four et oubliez 1h !
Transvasez votre pâte dans une poche à douille sans douille ahahah ! Un sac de congélation fera l’affaire si vous n’avez pas de poche à douille, vous pouvez aussi le faire à la cuillère mais la pâte colle, c’est un peu galère. Répartissez-la dans vos moules beurrés en les remplissant aux 2/3. Laissez lever 30 minutes supplémentaires.
Préchauffez le four à 180°c, puis enfournez les babas pour 20 minutes. Ils doivent être bien colorés. Laissez-lez tiédir avant de les démouler.

Pour le sirop
Dans une casserole, mélangez l’eau et le sucre. Ajoutez l’extrait de vanille et les gousses de vanille. L’une fendue et grattée, l’autre pas. Portez à ébullition et laissez chauffer une dizaine de minutes le temps que le sirop devienne un peu visqueux sous les doigts. Hors du feu, ajoutez le rhum.
Quand les babas sont froids, piquez-les plusieurs fois avec des cure-dents pour faciliter l’imbibage. Trempez vos babas 10 minutes dans le sirop chaud, mais pas bouillant, en prenant soin de les retourner. Posez les gâteaux sur une grille pour qu’ils s’égouttent. Délayez votre nappage neutre avec un peu de sirop d’imbibage et badigeonnez vos babas pour qu’ils brillent de mille feux.

Pour la chantilly vanillée
Récupérez la vanille non fendue, et, là, pour le coup, fendez-la et grattez-la pour en récupérer les graines. Placez-les dans un saladier ben froid. Ajoutez la crème et montez-la en chantilly. Ajoutez le sucre lorsque votre chantilly est presque montée. Continuez de fouetter jusqu’à ce qu’elle soit parfaite.
Placez la chantilly dans une poche à douille munie d’une douille crantée ou ce que vous avez et déposez un dôme de crème sur vos babas. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas pâtissé ce week-end mais en revanche je me suis décidé après des mois et des mois à aller acheter une pâtisserie dans un endroit qui me faisait trop envie. J’ai choisi une religieuse au pamplemousse, elle attend sagement l’heure du goûter 🥰

    J’aime

  2. Tes babas sont vraiment magnifiques !

    J’aime

  3. Méla dit :

    Ohlala ils ont l’air dingue ces babas !! Ils sont vraiment magnifiques ! Merci pour cette jolie recette, belle journée !

    J’aime

  4. sotis dit :

    ohlalala qu’ils sont tentants tes babas!!! bisous

    J’aime

  5. Comme ils sont beaux ! Merci pour ce morceau d’histoire.
    Bonne journée, bises.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s