Bœuf rendang

Oui oui, on a complètement zappé Mardi gras, donc adieu crêpes, bugnes et gaufres, nos esprits étaient ailleurs, perdus dans un vol plané interminablllllllle, à zyeuter ce qui se passait un peu plus loin, à côté, enfin sur le palier, chez nos voisins, à l’Est ! Cette observation s’accompagne, évidemment, d’une foule d’interrogations, monopolisant, nos cerveaux et tous nos neurones disponibles pour essayer d’y répondre. Donc, exit la gaudriole. Questions : Mais comment tout cela a pu déraper à ce point ? Quelle mouche a piqué Poutine ? À n’en point douter quelque chose a dû changer pour qu’il décide d’envoyer son armée détruire des vies et de menacer d’appuyer sur le bouton. Il a oublié de prendre ses pilules, peut-être ! Un peu d’humour ne fait pas de mal. Comment tout cela peut-il finir ? On imagine mal Poutine – Il se voit comme un mâle Alpha – manger son chapeau, tout honneur et virilité bus, et faire demi-tour. Oui, parce que c’est aussi ça la guerre, montrer ses pectoraux, intimidé et clamer à la face de l’adversaire : C’est moi le plus fort ! Faut-il acheter de la farine et des pâtes ? On l’a appris en géographie, l’Ukraine et le grenier à blé de l’Europe… On gamberge, on gamberge et cela prend du temps, alors on a fait un plat qui cuit longtemps. Un plat qu’on peut oublier. Direction, donc, l’Indonésie pour ce bœuf mijoté à l’infini et tellement délicieux. Oui, on voyage toujours quand même ! Alors cuisinez, partagez, en espérant la paix, dévorez !

Ingrédients pour 6 personnes
Temps de préparation : 15 mn – Temps de cuisson : 3h30
1 kg de bœuf à braiser dégraissé et coupé en cubes
8 feuilles de combava
1 l de lait de coco
1 c. à s. de sucre
1 bâton de cannelle
4 graines de cardamome verte
3 étoiles de badiane
3 clous de girofles
1 c. à c. de cumin en grains
1 c. à c. de coriandre en grains
5 c. à s. de kerisik (noix de coco râpée et torréfiée dans une poêle jusqu’à coloration dorée)
2 cuillères à soupe de pâte de tamarin (à délayer dans un peu d’eau chaude et enlever les noyaux)

La pâte
3 tiges de citronnelle
1 morceau de 5 cm de galanga
1 morceau de 3 cm de gingembre
5 gousses d’ail
1 piment oiseau réhydraté 10 mn dans de l’eau tiède. (Normalement c’est 10, donc vous pouvez y aller si vous aimez le piment.)
4 échalotes
1 c. à s. de curcuma en poudre
Huile neutre

Pour servir
Quelques feuilles de combava, (dont vous aurez ôté la nervure centrale), ciselées très finement.
Quelques feuilles de coriandre

Préparation
La pâte aromatique
Enlevez les premières feuilles dures des citronnelles, (mais ne les jetez pas), et émincez grossièrement les tiges tendres. Enlevez la nervure centrale des feuilles de combava. Épluchez l’ail et les échalotes et coupez ces dernières en trois ou quatre. Épluchez avec le bout d’une petite cuillère, le galanga et le gingembre et coupez-les grossièrement. Mettez, dans le bol de votre mixeur, la citronnelle, le galanga, le gingembre, les échalotes, le curcuma, l’ail et le piment réhydraté et mixez pour obtenir une pâte.

Le bœuf rendang
Dans une grande poêle, faites chauffer un bon filet d’huile et, à feu doux, faites chauffer la cannelle, les clous de girofle, la badiane et la cardamome, le cumin et la coriandre, 1 à 2 minutes, en remuant. Attention certaines épices éclatent ! Ajoutez ensuite la pâte aromatique et le sucre. Mélangez et laissez cuire, toujours sur feu doux, 10-15 minutes.

Dans un faitout, faites chauffer un bon filet d’huile et faites revenir votre viande sur toutes les faces. Ajoutez le lait de coco et la pâte et les feuilles dures des tiges de citronnelles que vous avez mis de côté. Mélangez et laissez mijoter, à feu très doux et à couvert, pendant environ 3 heures. Vérifiez qu’il y a assez de liquide, pour que ça n’attache pas dans le fond. Sinon rajoutez un peu de lait de coco si vous en avez ou un peu d’eau. La viande doit être cuite et la sauce super-réduite. Le rendang est un plat assez sec en principe. Ajoutez alors le tamarin, le keresik et prolongez la cuisson encore 30 minutes.

Servez saupoudré de quelques feuilles de coriandre et de feuilles de combava ciselées. Accompagnez de riz. Dévorez !

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Méla dit :

    Une recette riche en saveurs, j’aime beaucoup ! Merci pour cette recette. Belle journée !

    J’aime

  2. Merci pour cette découverte ! Ce plat doit être succulent.
    Bonne journée, bises.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s