Kebbé bel seniyé ou littéralement Kebbé dans un plateau

IMG_6035
Photos : S. et M. Zakri

IMG_6042IMG_6054
Nostalgie quand tu nous tiens… On rêve de retourner en Syrie, notre deuxième pays. Mais pas besoin de vous faire un dessin, c’est la guerre et nous ne sommes ni djihadistes décérébrés (Pour être polies !), ni kamikazes, alors on se rattrape en cuisinant les plats qui nous rappellent notre jolie ville : Alep.
En général, le Kibbé, là-bas, on ne le faisait pas ! Hop, on sautait dans un taxi, direction Mahroussé, un traiteur très célèbre pour ses pâtisseries et ses plats cuisinés. Puis on rentrait à la maison les bras chargés de boîtes aux trésors gourmands, sans oublier de faire un crochet par Sallora, « The » glacier, pour y déguster, comme tant de familles alépines, une glace aux cerises ou bien à la pistache. Magique ! Du coup, on fait ici ce que jamais nous n’aurions fait là-bas : ces fameux kebbés (ou Kibbés). Il en existe de toute sorte, mais le Kibbé bel seniyé est de loin le plus simple à faire. Alors, comme nous, lancez-vous, c’est un délice !

Ingrédients
Pour 6 personnes
Préparation et cuisson : 1h

Pour le Kebbé 
250 g de viande hachée d’agneau
250 g de viande hachée de bœuf
Vous pouvez faire tout bœuf ou tout agneau si vous le désirez.
350 g de bourghol fin
1 c. à c. de poivre d’Alep ou de poivre noir moulu (recette ici)
1 c. à c. de cannelle en poudre
½ c. à c. de paprika doux en poudre
Un peu de beurre et un peu d’huile d’olive pour le fond du plat
Un peu de beurre fondu pour la cuisson.
Sel

Pour la farce
250 g de viande de bœuf haché
50 g de pignons de pin
2 c. à s. de pistaches non salées et concassées
2 gros oignons
1 c. à s. de poivre d’Alep ou de 1 c à a de poivre noir moulu
1 c. à s. rase de cannelle en poudre
1 c. à c. de paprika doux
1 pincée de piment fort en poudre (facultatif)
1 peu d’huile neutre
Eau

Préparation
La farce
Dans une poêle, mettez à chauffer un peu d’huile neutre, puis faites-y torréfier les pignons de pin. Une fois bien dorés, réservez-les dans un bol. Épluchez et émincez très finement les oignons. faites-les revenir, dans la poêle qui a servi aux pignons, avec un peu d’huile, jusqu’à ce qu’ils deviennent bien fondants et translucides. Rajoutez alors la viande hachée, le poivre, la cannelle et le paprika, la pincée de piment et le sel. Faites bien revenir le tout. Lorsque la viande est presque cuite, rajoutez les pistaches concassées et les pignons (en garder une quinzaine pour la décoration finale). Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Réservez.

Le Kebbé
Dans un saladier, mettez le bourghol à tremper dans de l’eau froide pendant au moins 10 minutes. Lorsqu’il est bien gonflé pressez-le avec les mains pour ôter l’excèdent d’eau. Dans un saladier mélangez le boulghour, les viandes hachées de bœuf et d’agneau, les épices et le sel. Puis, en plusieurs fois, mixez ce mélange en rajoutant un tout petit peu d’eau très froide pour faciliter l’opération. Au final vous deviez obtenir une espèce de pâte homogène et souple.
Faites préchauffer votre four à 200 ° pendant le montage. Séparer le mélange de Kebbé en deux parts égales. Graissez un plat à four avec un peu de beurre et un peu d’huile d’olive. Dans le fond du plat répartissez uniformément la première part de pâte à Kebbé. Aplatissez-la avec une main humide. Répartir sur cette base la farce.
Recouvrez le tout de l’autre partie de la pâte à Kebbé. Pour que cela soit plus facile, faites des sortes de boules que vous aplatissez et que vous posez les unes à côté des autres. Comblez les trous avec un peu de pâtes. Une fois votre plat tout recouvert, il ne doit plus y avoir de farce apparente. Aplatissez et lissez comme précédemment avec la main humide.
Faites fondre une noix de beurre et, avec un pinceau ou les doigts, graissez la surface de votre kebbé. Décorez en dessinant des losanges avec la pointe d’un couteau, (n’hésitez pas à appuyer), puis à déposer au centre de chaque losange un pignon de pin.
Voilà, il ne reste plus qu’à enfourner 30 à 40 minutes selon les fours. Le dessus du kebbé doit être légèrement grillé et ferme.
Il ne reste plus qu’à déguster accompagné d’une salade assaisonnée de sauce tahina (recette ici).
Miam Miam

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. MyoPaname dit :

    La cuisine, un voyage savoureux qui se partage… alors les yeux fermés les senteurs de cannelle, pistache, poivre et autres… vous enveloppent déjà avant même qu’une bouchée viennent chatouiller les papilles 😉
    Décollage réussi 🙂

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Merciiiii. C’est un si joli commentaire !

      Aimé par 1 personne

  2. Cassoco dit :

    Hummm, je ne suis malheureusement jamais allée en Syrie et n’ai pas pu découvrir Alep, réputée si jolie et culturellement riche, mais je découvre peu à peu les trésors culinaires syriens avec grand bonheur. Du coup, à coup sur, je vais testé votre kebbé bel seniyé dont la simple lecture me fait saliver.
    Un seul regret, je découvre la recette de retour du marché, il va donc me falloir attendre quelques jours !
    merci pour l’inspiration

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      La Syrie est, ou était, un magnifique pays avec des gens tellement acceuillants, gentis, ouverts. Et Alep était belle et douce…
      Pour la recette : Il faut, avant tout, faire le poivre d’Alep. Rien ne se fait sans lui. Il est la clé de toutes les recettes syriennes.

      J'aime

      1. Cassoco dit :

        Ah oui, merci pour cette précision. Je vais du coup ajouté quelques ingrédients à ma liste de courses et commencer par cette préparation.

        J'aime

  3. Céline dit :

    Je ne connais pas la Syrie et je ne peux que compatir à votre tristesse… Cette recette à l’air tellement bonne ! A la première photo je pensais à un gâteau et quand j’ai lu la recette j’ai eu de plus en plus l’eau à la bouche ! Merci du partage les copines ! Je vous bise 😉

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      MerciIii poulette.

      J'aime

  4. Je suis de tout coeur avec toi, ça me déchire ce qui arrive ici et là. En tout cas ta kebbe est sublime, bisous

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Oui, c’est trop triste. Merci pour le kibbe, mais toi aussi tu en avais fait un superbe pour la foodista. C’est tellement bon !

      J'aime

  5. C’est triste et révoltant ce qui se passe en Syrie. Je compatis. Mon père est irakien et lui aussi ne peut pas revenir là bas pour y voir sa famille… Donc il nous fait aussi de la cuisine orientale les weekends pour amener un peu de son pays ici 🙂

    Le Kibbe c’est un de mes plats favoris !

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Désolées pour ton père. Comme lui, nous cuisinons beaucoup de plats syriens. Nous adorons ça ! Nous espérons retourner rapidement en Syrie maintenant qu’Alep à été libérée. Malheureusement notre maison qui été dans Alep Est a été dynamitée par les djihadistes.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui je comprends. J’espère que la situation s’améliorera bientôt…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s