Baklava

IMG_6557IMG_6569

IMG_6573
Photos : S. et M. Zakri

C’est la fête des Pères, et notre père adore les gâteaux quels qu’ils soient. Mais ceux qu’il aimait par-dessus tout étaient les gâteaux orientaux que nous lui rapportions de la plus grande pâtisserie d’Alep : Mahroussé. Cette pâtisserie était tellement réputée pour la finesse de ses gâteaux qu’ils avaient investis dans une Machine à emballer sous vide pour que les clients rapportent leurs précieux trésors aux quatre coins du monde. C’est simple, nos valises en étaient pleines pour papa, Léo (notre neveu), les voisins… Une cargaison entière de petites boîtes à bonheur ! Nulle part ailleurs nous en avions mangé d’aussi bons jusqu’à ce qu’on se lance… Et le résultat est à la hauteur, parole de papa !

Ingrédients pour un moule carré ou rond d’environ 20 cm
Préparation 20 mn, cuisson, 20mn
Si votre moule est plus grand prévoyez plus de farce

20 feuilles filo soit 2 paquets de 250 g (8 à 10 feuilles par paquets)
150 g de beurre fondu

Pour la farce
150 g de cerneaux de noix
150 g d’amandes émondées
50 g de pistaches non salées
3 grosses c. à s. de miel
1 c. à c. de cannelle
2 c. à s. d’eau de fleur d’oranger

Pour le sirop
2 c. à s. d’eau de fleur d’oranger
170 g de sucre
15 cl d’eau

À noter : Il vous faut impérativement un pinceau pour badigeonner

Préparation
La farce

Mixez grossièrement les noix, les amandes et les pistaches à l’aide d’un robot puis mettez-les dans un saladier. Ajoutez le miel, l’eau de fleur d’oranger et la cannelle. Mélangez bien afin que le miel enrobe tous les fruits secs. Réservez.

Le sirop
Préparez le sirop en premier car il doit être froid ou presque lorsque le gâteau sort du four.
Versez le sucre dans une casserole et ajoutez l’eau. Amenez à ébullition en remuant. Hors feu rajoutez l’eau de fleur d’oranger. Laissez refroidir.

Le montage
Préchauffez le four à 180 C° (mode normal pas à chaleur tournante).
Coupez les feuilles filo au format du moule. Disposez 8 feuilles filo au fond du moule en badigeonnant généreusement chacune d’elle de beurre fondu.
Étalez la moitié de la farce, puis recouvrez de 4 feuilles filo bien badigeonnées de beurre.
Recommencez l’opération : Étalez le reste de la farce, et recouvrez de 8 feuilles filo en badigeonnant chacune d’elle de beurre fondu surtout sur les dernières.
Pré-découpez en losanges avec un couteau très aiguisé. N’hésitez pas à tenir les feuilles avec les doigts lors de la découpe pour ne pas qu’elles glissent.
Enfournez pendant 20 mn. Jusqu’à ce que les feuilles soient bien dorées.
À la sortie du four répartissez le sirop froid sur le gâteau encore chaud.
Laissez refroidir et reposer 2 ou 3h.
Servez, savourez…dévorez !

PS : ne jetez pas les feuilles filo et chutes restantes. Enfermez-les dans leur papier et le paquet. Vous pourrez, par exemple, en faire des bouraks !

Photos S. et M. Zakri
Les photos sont la propriété exclusive de S. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable

 

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Céline dit :

    Il a bien de la chance votre papa ! c’est superbe et cela doit être délicieux… Bon dimanche ! Bises
    Céline

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Tu peux le faire les doigts dans les nez, vu ton niveau 😉

      J'aime

  2. marcel leroy dit :

    ma gourmandise est à son comble. Vite, vite, faites un atelier formation. Je veux apprendre!!

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Marcel, c’est moins dur que de faire du pâté, alors… à tes fourneaux. Bisous

      J'aime

  3. zakri dit :

    ça alors votre papa quand il a vu les gâteaux il était trop surpris ; C’est superbe il s’est demandé comment vous aviez pu faire ça aussi bien ! pour les Alépins,absolument chauvins quand il s’agit de la cuisine) il n’y a qu’à Alep que les pâtissiers ‘(ou pâtissières) peuvent faire des gâteaux pareils non ? Bon et pour les infos, Marrousé fait toujours des gâteaux mais je ne sais si il n’a pas déplacé sa pâtisserie et traiteur .. c’était trop bien d’arriver à Alep , de sauter dans un taxi et d’aller acheter des tas de vraies plats et douceurs comme au temps de mille et une nuits car ces recettes n’ont pas changé d’un yota, et les Alepins qui ne mangent que de la cuisine d’Alep bien sûr y couraient tous, mais comme au temps de Sayf al Daoula : un sultan hamdanide au palais alépin superbe mais assassiné pour des querelles avec Byzance (et donc byzantines mais aussi horribles qu’aujourd’hui et Alep ratatinée au ras du sol, et plus de trace même du palais) la vie de son temps était même plus fastueuse que du temps des Haroun al Rachid :

    J'aime

  4. Très belles photos.

    J'aime

  5. Monsieur R. dit :

    J’adore cette spécialité gourmande !! Me permettez-vous de rebloguer votre superbe recette sur mon site : carnetderecettesduweb.wordpress.com ?

    Merci de me dire …
    Monsieur R.

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Oui, vous pouvez 😉
      Merci

      J'aime

      1. Monsieur R. dit :

        Merci pour cette repose positive !!
        Monsieur R.

        J'aime

      2. devorezmoi dit :

        Les baklavas ont été relogées ?

        J'aime

  6. Dès que mon père en fait, nous devons en distribuer à la famille et aux amis ^^ C’est vrai que c’est bon

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s