Oranais aux épices et à la fleur d’oranger

le


Aujourd’hui c’est voyage en Oranie. Oui, oui. Muriel a fait des oranais et ça vient… Comme son nom l’indique… De la région d’Oran en Algérie. Et non, cette viennoiserie n’est pas française. Enfin si, presque, puisqu’à l’époque, l’Algérie l’était… Française. Gloups, on zappe vite, vite, sur ce passé colonial, et on en retient que le meilleur : son influence culinaire. Les boulangers, inventifs, ont fait avec ce qu’ils avaient sous la main : Des abricots, produits en masse dans la région. Et voilà ! Ensuite, l’ oranais s’est largement rependu en France avec le retour des Pieds noirs dans les années soixante. On le retrouve sous diverses appellations : croissants aux abricots, abricotines… Bref ! Tout ça pour dire que c’est presque l’été – inch’allah fin août selon les météorologues – et qu’il y a plein de beaux abricots, et qu’on devait faire une recette sucrée… D’où l’oranais. Et comme Muriel voulait rendre à César ce qui est à César, elle a orientalisé la recette avec des épices et de la fleur d’oranger. Bah oui, parce qu’où est Oran sinon ? En tout cas, pas dans la pâte feuilletée ou la crème pâtissière, et ni dans les abricots en boîte, utilisés dans la plupart des recettes ! Résultat : La pâte n’a pas trop feuilleté, mais c’est délicieux ! Alors faites comme nous, voyagez, découvrez, partagez et dévorez !

Ingrédients pour 6 viennoiseries
Temps de préparation et de cuisson : 45 minutes – Temps de pochage : 1-2 heures
Temps de mise au froid : 20 minutes

Pour les oranais
1 rouleau de pâte feuilletée rectangulaire
Sucre glace
Quelques pistaches écrasées grossièrement
Quelques feuilles de menthe
5 cl de lait

Pour les abricots pochés
6 abricots un peu durs coupés en deux
50 cl d’eau
100 g de sucre
½ gousse de vanille
1 bâton de cannelle
3 clous de girofle
5 gousses de cardamome fendues en deux
1 cm de gingembre frais

Pour la crème pâtissière à la fleur d’oranger
25 cl de lait
50g de sucre en poudre
25 g de maïzena
2 jaunes d’œufs
½ gousse de vanille
2 c. à s. d’eau de fleurs d’oranger

Préparation des abricots pochés aux épices 
Lavez et coupez en deux vos abricots. Enlevez les noyaux.
Dans une grande casserole, portez à ébullition l’eau et le sucre, le gingembre épluché, la cannelle, les clous de girofle, la cardamome et la demi-gousse de vanille. À ébullition, ajoutez les abricots et laissez-les cuire une dizaine de minutes. Puis, transférez le tout dans un saladier en verre et laissez macérer 1-2 heures.

Préparer la crème pâtissière
Coupez votre vanille en deux dans la longueur.

Séparez le blanc du jaune de vos œufs. Prélevez une cuillère à soupe de jaune d’œuf, qui vous servira, à la fin, pour dorer vos oranais.
Dans une casserole, portez le lait à ébullition avec une demi-vanille.
Dans un cul-de-poule, à l’aide d’un fouet électrique, faites blanchir les jaunes et le sucre, puis ajoutez la maïzena. Versez le lait tiède sur ce mélange en fouettant rapidement. Remettez le tout dans la casserole et faites cuire, à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que le mélange épaississe. Hors du feu, incorporez l’eau de fleur d’oranger. Mélangez bien. Transvasez dans un petit saladier et filmez au contact. Réservez.

Confection des oranais
Retirez les abricots du jus. Égouttez les abricots et déposez-les sur du papier absorbant. Faites réduire le sirop, sur feu moyen, jusqu’à ce qu’il devienne sirupeux. Cela peut prendre 15-20 minutes. Réservez.

Coupez la pâte feuilletée en 6 carrés.
Déposez une cuillère à soupe de crème pâtissière sur chaque carré de pâte dans la diagonale du carré. Déposez 2 oreillons d’abricot, face bombée vers le haut. Repliez, l’un sur l’autre, les deux coins opposés, les coller avec un peu d’eau. (voir schéma)
Dorez avec la cuillère à soupe de jaune d’œuf, diluée dans 5 cl de lait. Mettez vos oranais au frigo environ 20 minutes. À la sortie du frigo, rebadigeonnez-les du mélange jaune/lait.

Préchauffez le four à 180 °C. Faites cuire environ 20 minutes ou un peu plus selon le four. Il faut qu’ils soient dorés. À la sortie du four, badigeonnez vos oranais de sirop. Laissez-les tiédir. Saupoudrez, alors, les abricots de pistaches écrasées et de quelques feuilles de menthe ciselées. Dévorez !

Réalisation et photos : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. simone lafleuriel-zakri dit :

    Ah ça; alors très inattendus ces croissants mais en plus avec des abricots, et avec toutes ces les épices, cela ne peut être que délicieux…. .Il reste à goûter, et tester…

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Ouiii…Délicieux !

      J'aime

  2. J’adore les oranais classiques mais avec de la fleur d’oranger et des épices, c’est le paradis ! Je note cette recette pour la tester très vite.
    Merci pour cette superbe recette.
    Bonne semaine, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Merci Marion ! C’était super bon. Un peu lo,g à faire, du fait du pochage des abricots, mais ça en valait la peine !

      J'aime

  3. EmilieRD dit :

    Magnifique! Cette pâtisserie est un vrai régal en temps normal, mais avec la fleur d’oranger, je n’ose imaginer!

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Délicieuse aussi avec les abricots aux épices. Si, si faut imaginer , succomber et les faire !

      J'aime

  4. Comme tu me tentes avec ces beaux oranais !

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Oui, ça change de ceux proposés en boulangerie…

      J'aime

Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s