Chocolats de Pâques aux pétales de rose, pistaches et poivre, ou aux cacahuètes, ou à l’orange confite

Pâââââques. Sandrine a succombé à cette irrésistible petite plaque d’empreintes pour faire du chocolat. Trop mignon, trop « quiqui ». Bon ben, il faut s’en servir maintenant. Ça tombe bien, l’usine de Kinder est à l’arrêt, les chocolats rappelés. Que reste-t-il, sinon les chocolatiers ou en faire soi-même… Bon ok, on n’est pas assez folles pour prétendre…

Cake rose, pistache et cardamome

Notre cake est empli des saveurs de la Perse. On aurait pu appeler ce cake, cake Ispahan, car il a lesparfums de ces jardins extraordinaires, à l’image du paradis, tels que les a voulus, au XVIe siècle, lesouverain safavide Abbas Ier. Mais voilà, Monsieur Pierre Hermé, un autre roi, mais de la pâtisserie, lui – à chacun…