Patates douces et aubergines rôties au four, sauce tahiné et pois chiches croustillants

Enfin, enfin, l’automne daigne laisser sa place. Accroché au pouvoir comme un vieux dictateur gonflé d’orgueil, il s’était attaché à traquer, implacablement, les moindres incursions du soleil. Aucune opposition n’avait permis de chasser la pluie. Même les grenouilles se lamentaient de la monotonie imposée par le temps. Et nous alors ! Nos peaux, pourtant imperméables, usées…