Chocolats de Pâques aux pétales de rose, pistaches et poivre, ou aux cacahuètes, ou à l’orange confite

Pâââââques. Sandrine a succombé à cette irrésistible petite plaque d’empreintes pour faire du chocolat. Trop mignon, trop « quiqui ». Bon ben, il faut s’en servir maintenant. Ça tombe bien, l’usine de Kinder est à l’arrêt, les chocolats rappelés. Que reste-t-il, sinon les chocolatiers ou en faire soi-même… Bon ok, on n’est pas assez folles pour prétendre…