Aubergines farcies au petit épeautre, sauce tomate et feta


Pas assez chaud. Retour à Paros, en Grèce. Le vent souffle mais le soleil a pris, ici, ses quartiers. On a regardé les maisons à vendre sur cette belle île. On en a vu une, sublime… L’intérieur est à tomber avec ses plafonds de poutres de bois sombre, et la déco n’a rien à envier aux pages de magazine. À l’extérieur, une grande terrasse trempe ses orteils dans une belle piscine. Le terrain planté d’oliviers, lui, se noie dans un ciel bleu turquoise. Vue sur mer, évidemment ! Son prix est prohibitif, qu’importe… Les rêves n’ont pas de prix. Autant rêver en grand. Étriqué n’est pas rêver ! Il paraît qu’après le Portugal et l’Espagne, les français achètent de plus en plus de résidences secondaires dans les Cyclades. La ruée vers l’or a commencé ! Les petits bouts de terre paradisiaques s’arrachent par visites virtuelles. Les agents immobiliers se frottent les mains ! Nous, on se jette des paillettes dans les yeux. Ça pique un peu ! Pour s’en remettre, on mange… Grec ! On a rajouté le petit épeautre, parce qu’on adore ça, et puis ça se marie bien avec l’aubergine et la sauce tomate. Et oui, il y a de la feta ! On ne s’en lasse pas… Ersatz des vacances. Alors faites comme nous, « dreamez » sans limite, cuisinez, partagez, dévorez !

Temps de cuisson et préparation : 1h
Ingrédients pour 4 personnes
2 grosses aubergines
1 petit oignon
2 gousses d’ail hachées
20 cl de sauce tomate
200g de feta
Thym, origan
Huile d’olive
Sel et poivre
200 g de petit épeautre cuit (ou ebly, boulgour…)

Préparation 
Préchauffez le four à 180 °C/200 selon les fours.
Faites cuire le petit épeautre comme indiqué sur le paquet.
Lavez les aubergines, essuyez-les puis coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Badigeonnez-les d’huile d’olive et enfournez 30 à 40 minutes. La chair doit être tendre. Récupérez la chair, à l’aide d’une cuillère, sans déchirer les bords. Hachez-la grossièrement et réservez.

Pendant que les aubergines cuisent… Dans une poêle, avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, faites revenir les oignons coupés en petits dés, ainsi que les gousses d’ail hachées. Ajoutez la sauce tomate et les herbes séchées. Faites cuire quelques minutes pour que la sauce s’aromatise. Ajoutez le petit épeautre cuit ainsi que la chair des aubergines. Faites cuire encore 5 minutes !

Remplissez les aubergines et émiettez de la feta dessus. Enfournez pendant 10 mn toujours à 180°. À la sortie du four, versez un filet d’huile d’olive, parsemez d’herbes fraîches, si vous en avez, et dévorez.

Réalisation et photos : Sandrine et Muriel Zakri
Les photos du site sont la propriété exclusive de S. et M. Zakri et ne peuvent être utilisées sans autorisation préalable.

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. À première vue avec les photos j’ai cru que c’était des noix. Je me suis dit que c’était dommage car je n’aime pas trop ça. Heureusement, la recette a l’air bien bonne. Hop j’enregistre dans mon carnet de recettes !

    J'aime

    1. devorezmoi dit :

      Oh lalala, tu travailles trop, t’as plus les yeux en face des trous ! 😉 Pas de noix !!! C’est trop bon ! À tester entre deux lectures…

      Aimé par 1 personne

      1. Hahaha ça doit être ça, je suis complètement à l’ouest ! 😂 à tester oui ! 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Très tentantes ces aubergines farcies !

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      On ne mange que ça en ce moments. On est addictes !

      J'aime

  3. simone lafleuriel-zakri dit :

    il n’y a pas plus élégant que l’aubergine..parfaite peau lisse et bien tendue sur une chair succulente ; forme rebondie joliment allongée et suspendue avec grâce sur une tige qui se déploie sans se hâter, mais malicieuse car râpeuse..et avant une si jolie fleur….Et la couleur luisante et d’un violet sombre bleuté, c’est mieux que la courgette..ET farcie en plus ! et en plus lavec de a feta …A h oui bien sûr oui la Grèce aussi huile d’olive de famille avec un nom en en, kas ou karalis , du Péloponèse, Feta de brebis arrivée d’Epire, et qui collectionne les médailles de bonté….bref …on peut rêver…mais Zorba qui dansait si bien le sirtaki, n’est plus quoique toujours grec, ben Théodorakis est monté vers l’Olympe histoire de dire aux dieux, qu’en bas chez les humanoïdes ça ne va pas bien, toujours aussi bavards et aussi inconséquents plus les incendies.. ¨! Mais la bonne cuisine ça peut encore aller., et la feta a son AOC: aus Epirus, mais écrit en grec ! Euh BIomhxannia ravakatozus hnpipoy.

    Aimé par 1 personne

  4. Un plat simple et pourtant magnifique et tellement gourmand ! J’adore la cuisine grecque, pas de doute elle me fait rêver.
    Bonne journée, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. devorezmoi dit :

      Un rêve à portée de fourchette !

      J'aime

Répondre à simone lafleuriel-zakri Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s